.

.

colombesaintesprit-basiliquestpierre

.

Rêve de Monsieur A. du 14 février 2010 : je ne suis pas à Toumodi

………………………………………………………

.

Je vois mon image, comme si Monsieur T., l’un des responsables du mouvement du Graal veut me joindre sur mon téléphone :

Ce que vous vivez dans ce rêve, c’est comme un rêve prémonitoire, un rêve qui vous prévient de certaines choses avant qu’elles n’arrivent. On vous montre ainsi que votre intuition est en action, que vous êtes à l’écoute de ce que votre guide vous envoie (je vois mon image). Ensuite l’on veut vous transmettre un message concernant des personnes du mouvement du Graal, et qui apparemment essaient par leurs formes pensées de vous atteindre (comme si Monsieur T. l’un des responsables du mouvement du Graal veut me joindre sur mon téléphone). On vous prévient donc à l’avance de ce qui peut se passer et s’avérer jusque dans la matière, on vous le montre dans le subtil à travers votre rêve.

.

Je me retrouve à Toumodi, une ville de Côte d’Ivoire (alors que je réside en réalité à Yamoussoukro) :

Là on vous montre qu’en suivant le chemin du mouvement du Graal, vous vous tournez vers ce qui est comme vous l’indique le nom de cette ville Toumodi qui veut vous dire  «  tout maudit », donc qui vous montre le chemin contraire à la vraie vie, à la Lumière.

.

Et « tout maudit » veut aussi dire que rien de juste ne peut en résulter, car ce chemin est contraire aux Lois de la Création, car il maintient les êtres dans l’ignorance, dans la paresse d’esprit, dans le mensonge ou la contre-vérité, tout cela pour garder pouvoir sur les êtres, et les asservir sous leur coupe, mais cela se fait aussi subtilement, c’est comme le serpent qui se déplace sournoisement, et fond sur sa proie quand elle ne s’y attend pas.

.

Et l’on vous transmet ainsi que tout ce qui est contraire à la Loi est voué à la damnation, car rejeté par la Lumière. C’est pour vous faire prendre conscience qu’il n’y a pas de vie dans l’apparence trompeuse (une ville de Côte d’Ivoire, l’ivoire se veut à l’image du blanc mais ce n’est pas blanc, c’est encore une apparence) du mouvement du Graal, il est comme une coque vide ne vibrant pas dans les Lois de la Lumière et voulant montrer l’inverse, comme à l’image du blanc et de l’ivoire. Le mouvement du Graal est devenu une église terrestre vouée au culte de certaines personnes et de leur pouvoir.

.

Et Monsieur T. m’appelle au téléphone, il me dit : « Salut, Monsieur K. A., j’accompagne Monsieur Gahié (un autre responsable du mouvement du Graal) dans sa voiture. Je suis à Toumodi, peux-tu venir me voir ? » :

Là on vous montre d’être vigilant, très vigilant, car l’on vous indique déjà dans le subtil ce qui plane et ce qui voudrait vous atteindre, afin de vous entraîner sur le mauvais chemin, sur le chemin contraire à la Lumière, et par le nom « Gahié » c’est comme si ces personnes voulaient s’assurer que vous allez poursuivre avec eux, comme si les ténèbres voulaient avoir la garantie que vous leur appartenez (je suis à Toumodi, peux-tu venir me voir ?). Ils veulent vous atteindre en vous enlevant toute liberté d’esprit, toute liberté de votre propre cheminement vers la Lumière, car ils veulent vous contrôler. Mais dans ce qui vous est montré, à travers ce rêve, cela indique que les ténèbres servent sans le vouloir la Lumière, car en voulant vous attirer, cela provoque au contraire la libération de votre esprit de leurs griffes. Car c’est votre conscience qui se réveille de plus en plus, et votre esprit est en train de commencer à prendre son envol et à libérer ses ailes. Vos yeux sont en train de s’ouvrir sur la réalité et la vérité.

.

Je voyais où il était :

Là on vous montre que vous pouvez ressentir à l’avance ce qui vient vers vous, on vous le montre avant que cela n’arrive, afin que vous soyez en vigilance, en état de veille, ainsi votre guide vous protège en vous montrant ce qui s’approche de vous, pour que vous puissiez repousser ce qui n’est pas dans la Loi, ou au contraire vous montrer le chemin à suivre, et cela dépend de ce qui vous est transmis dans vos rêves.

.

Je réponds catégoriquement à Monsieur T. : « je ne suis pas à Toumodi, je suis actuellement à Abidjan, je ne pourrai pas vous rencontrer » :

Là on vous montre comment choisir votre chemin, et le chemin que vous choisissez dans votre être profond c’est de suivre le chemin de la Lumière (Abidjan, qui veut dire «ceux qui se sont assis sur des feuilles qu’ils ont coupées, ce qui vous indique de vous unir à l’Essentialité afin qu’elle vous protège et pour vous unir aux êtres essentiels il vous faut vous tendre vers eux, car ils ne servent que la Volonté du Créateur, ils n’agissent que dans Sa Lumière et par Elle), en vous éloignant de ce qui est sans vie, de ce qui est maudit (je ne suis pas à Toumodi), ainsi vous affirmez votre conviction en répondant catégoriquement, et de ce fait vous montrez votre appartenance à la Lumière, et non aux ténèbres (je ne pourrai pas vous rencontrer). Et là on vous montre de quelle façon vous devez ancrer votre conviction d’aller vers la Lumière pour La servir.

.

Les gens me regardent, étonnés de m’entendre dire que j’étais à Abidjan, alors qu’ils me voyaient à Toumodi. J’étais énormément gêné devant tous ces regards accusateurs :

Là on vous montre que les gens vous pensaient de leur côté, du côté des « tout maudits », mais ils ne savent pas, ils n’ont pas conscience d’être sur le mauvais chemin, car ils suivent ce qui leur est dit, ou montré sans se poser de questions, sans savoir si c’est juste et vrai, ils avancent comme des aveugles et des sourds, croyant en se fondant dans un système voulu par des hommes qu’ils sont alors sur le bon chemin.

.

Et vous votre conscience s’ouvre et votre esprit appelle vers la Lumière voulant œuvrer pour Elle, et intuitivement votre guide vous le fait sentir afin que vous vous réveilliez entièrement pour suivre le bon chemin en allant vers la Parole Véritable, afin que vous deveniez un être libre ressentant par lui-même le chemin qu’il doit suivre en toute conscience et fidélité envers la Lumière et non envers les hommes. Et votre être profond, lui, choisit de suivre la Lumière (étonnés de m’entendre dire que j’étais à Abidjan), vous êtes en train de faire votre choix pour la Lumière et non pour le chemin voulu par les hommes (alors qu’ils me voyaient à Toumodi).

.

Et là on vous montre qu’en affirmant votre conviction et le choix de votre chemin, vous ressentez l’accusation des autres, mais on vous dit par ce fait qu’il vous faut vous renforcer face aux attaques subtiles ou se montrant jusque dans la matière, vous allez devoir prouver votre foi envers la Lumière par une conviction inébranlable, et une fidélité sans faille. Cheminer vers la Lumière sans vous arrêtez à ce que disent ou pensent les autres de vous. (j’étais énormément gêné devant tous ces regards accusateurs).

.

Chaque être a le devoir de faire l’effort de ressentir par lui-même et de faire sa propre opinion sur le chemin à suivre, et sur ce qui lui est demandé par la Lumière, car il doit devenir un être vivant et vibrant dans les Lois de la Parole de Lumière, un être responsable, et en cela il ne doit pas être comme un mouton de Panurge qui suit aveuglément ce qu’on lui dit ou dicte, et qui l’emmène à se jeter par-dessus la falaise parce que les autres le font. Le Seigneur veut des êtres libres et vrais, des êtres qui veulent vraiment Le servir, servir la Lumière et la Volonté de Son Père. Des êtres qui obéissent à Sa Volonté en s’insérant joyeusement, librement et fidèlement dans les Lois de la Sainte Parole de Lumière, de Sa Parole Véritable.

.

Car chaque esprit devra rendre des comptes devant les yeux de la Lumière et non pas devant les yeux des hommes, et c’est en cela que l’on est seul face à son choix et au chemin que l’on prend. Mais l’être sincère et vrai trouvera le chemin de la Lumière, car guidé il est. Mais celui qui n’est pas sincère et vrai ne pourra pas trouver le chemin de la Lumière, mais déambulera sur le chemin des hommes comme un homme ivre, ivre de sa propre paresse, prisonnier de son intellect et de son orgueil qui se dressent contre la Volonté de la Lumière. L’heure du choix sonne toujours plus fort aux oreilles des humains de la terre, et l’heure n’est plus à la mollesse et à l’incertitude, mais à ce que l’être doit affirmer maintenant : son appartenance à la Lumière ou aux ténèbres.

.

Voilà Monsieur A. ce que vous transmet votre guide à travers ce rêve, et l’on vous montre de suivre votre intuition. Certains de vos rêves sont comme des prémonitions qui vous sont données, votre intuition va s’affiner toujours plus, car le don de pressentir et de voir est en vous, il est en train de se réveiller, et de plus en plus d’indications vous seront données par votre guide, c’est un cadeau que vous devez protéger et utiliser en suivant le chemin de la Lumière, en vous purifiant de tout ce qui vous entrave, en vous et autour de vous, et c’est en vivant dans les Lois de la Parole de Lumière que vous y arriverez, c’est par ce travail en vous-même que vous pourrez devenir un être agréable à la Volonté de votre Seigneur et Roi, devenir un être nouveau pour servir la Lumière.

Le Canal Principal.

.

No Comments »

.

.

Rêve de Monsieur A :

C’était comme si j’allais au temple pour le recueillement. Je suis en retard. J’attends que le recueillement tire à sa fin avant d’entrer dans le temple :

Là on vous montre qu’un mouvement s’enclenche en vous, mouvement qui doit vous amener à la compréhension de certaines choses qui vous angoissent, car vous ressentez une certaine gêne, vis-à-vis de votre responsabilité par rapport à la Lumière, par rapport à la Loi et par rapport à votre engagement vis-à-vis de la Lumière, car c’est pour votre cheminement intérieur que cela est très important. L’attente dans laquelle vous vous mettez, c’est une prise de recul sur ce que vous vivez au sein du mouvement. C’est comme si vous deveniez spectateur de ce qui vous est montré par rapport au mouvement du Graal, afin de comprendre ce qui n’est pas dans le Mouvement de la Loi.

A la fin du recueillement, je constate que le temple a changé, comme si je me suis trompé de lieu :

Cela vous montre qu’en prenant du recul dans ce qui vous est montré, en étant spectateur de ce que vous voyez, alors vous prenez conscience de ce qui est faux, et cette prise de conscience vous fait ressentir intuitivement la vérité sur ce qui est vécu, et sur ce que vous vivez au sein du mouvement du Graal, et qui n’est pas juste car ne vibrant pas dans les Lois de la Lumière. Et de ce fait vous voyez la réalité de ce qui est véritablement, et vous avez l’impression de vous tromper, mais ce n’est pas qu’une impression car on vous montre ce qui est, car vous vous ouvrez pour voir la réalité vraie.

Je vois l’un des porteurs de Croix, je lui demande : « est-ce que les gens sont descendus du temple ». Il me dit que T., un responsable, est en échange sur un point d’incompréhension. Je décide d’aller assister à cet entretien :

Là on vous montre que l’incompréhension de certains points commence à se dévoiler devant vos yeux, car votre conscience est en train de s’ouvrir par rapport à la responsabilité des porteurs de Croix vis-à-vis de la Lumière, et aussi par rapport à votre propre responsabilité. Et c’est votre amour pour la Lumière qui vous amène à cela, à vouloir aller jusqu’au bout de ce qui est faux et qui ne vibre pas dans la Loi de la Lumière. A voir ce qui n’est pas juste dans l’action du mouvement du Graal.

Je vois Monsieur T., il avait changé. Il a laissé pousser sa barbe et sa moustache. Il parle d’un élément concernant la gérance du mouvement du Graal. Je l’ai senti rempli de colère :

Ce qui change c’est votre regard sur la responsabilité que chaque être humain a vis-à-vis de la Lumière. C’est votre maturité qui change, et qui entraîne votre conscience à évoluer, car la compréhension de ce qui est demandé par la Lumière devient plus claire en vous, votre regard s’élargit sur la réalité de ce qui doit être, c’est-à-dire sur ce qui doit être dans la Loi de la Lumière, de ce qui doit vibrer dans la Parole Véritable. Ainsi se dévoile devant votre conscience ce qui se cache derrière les masques des fausses actions du mouvement du Graal, et cela vous fait éprouver de la colère, car vous ressentez cela comme une trahison, mais chacun est responsable de là où il met les pieds, et il est montré aussi que chacun peut changer de chemin afin de ne pas avancer aveuglément, et tout est source d’enseignements pour celui qui veut voir et entendre, pour celui qui veut suivre le chemin de la Lumière. Et en cela il faut que la colère soit remplacée en « vouloir de changer », de se transformer pour aller dans le sens de la Parole Véritable, afin de La rendre vivante dans tout son être, et dans tout ce que l’on fait, dit et pense.

J’étais assis près d’un porteur de Croix. Je constate que je suis habillé seulement d’une chemise, je constate que j’ai oublié ma Croix et mon costume de cérémonie :

Plus vous découvrez la réalité sur ce qui est, plus ce qui est faux aussi en vous se libère, car vous vous rendez compte de ce qui vous entrave et qui ne vibre pas dans la Volonté de la Lumière, entre autre que vous avez suivi un chemin erroné, à travers des pratiques erronées, car le mouvement du Graal est devenu une église terrestre, et qui se comporte comme une église terrestre, c’est-à-dire liée à la matière, et qui ne suit pas le Mouvement de la Lumière, et qui ne vibre pas dans la Parole Véritable de Lumière. Et c’est cela dont vous prenez conscience, et vous vous libérez de ce qui vous relie à ce qui est faux, et cela vous met dans un état de solitude, et de sentiment d’être un peu perdu. Et par le fait d’oublier votre Croix et votre costume de cérémonie, c’est parce que vous ne savez plus vers quoi aller, comme si tout s’écroulait autour de vous. Mais vous n’avez pas à oublier votre Croix ni votre confiance en la Lumière, cela il ne le faut pas, malgré ce que vous découvrez du mouvement du Graal, vous n’êtes pas lié à lui, mais c’est à la Lumière que vous êtes lié, et à Elle seule, alors ne vous laissez pas décontenancer par ce que vous découvrez, ni voyez, car il vous faut le voir, pour maintenant poursuivre votre chemin de la juste manière, c’est-à-dire dans le Mouvement de la Loi de la Lumière, décrit à travers chaque conférence de la Parole Véritable, qui est le Message 1931, tel que le Seigneur l’a écrit et qui n’a subi aucune modification. Ainsi l’on vous met sur le chemin, c’est votre guide de lumière qui vous amène à voir la vérité, et à trouver la Vérité.

Le porteur de Croix, auprès de qui j’étais assis, avait le pantalon déchiré. Et il n’était pas content de me voir assis auprès de lui :

Là on vous montre par le pantalon déchiré, que le mouvement du Graal n’est pas dans le Mouvement de la Lumière, et qu’il s’est lui-même désuni du chemin de la Lumière, c’est une scission, une déchirure, à l’image du pantalon. Et quand les êtres se rendent compte de cette manipulation fausse du mouvement pour garder ses adhérents sous sa coupe, alors le mouvement du Graal ne tolère pas qu’un être s’en libère, se dégage de ses griffes et quand un être découvre ce qui se passe réellement, et qu’il décide de devenir libre, alors il n’est plus admis parmi eux, car étant considéré comme un lépreux, ou un traite, mais cela est faux, car vis-à-vis de la Lumière cet être devient libre pour se transformer véritablement afin de La servir. Il devient libre spirituellement et peut libérer ses ailes pour s’envoler dans la Lumière et vivre telle que le veut la Parole Véritable afin de vibrer en Elle.

Nous étions assis sur des bancs au lieu des chaises qui occupent à l’ordinaire les lieux. Je me suis demandé : « est-ce le temple ? » :

Et là on vous dévoile ce qui est, véritablement, que l’on maintient les êtres liés ensemble, pour qu’ils ne se réalisent pas par eux-mêmes, mais qu’ils soient comme des moutons de Panurge qui suivent aveuglément ce qu’on leur dit de penser, de dire, de faire. Et l’on vous montre par le banc que cela représente cette chaîne qui entrave les êtres, alors que la chaise c’est s’assumer en se mettant en mouvement soi-même pour vivre dans la Parole, c’est devenir un être libre en construisant sa conviction, sa fidélité, et ainsi de devenir un roc solide pour servir la Volonté de la Lumière. Et c’est, de ce fait, ancrer, en devenant un exemple, ce qui est donné dans la Parole. Devenir un exemple vivant pour faire rayonner à travers soi, sa façon d’être, ses pensées, ses paroles, et ses actes, les Lois de la Lumière. Et ainsi devenir libre pour servir la Lumière en devenant un être conscient de sa responsabilité, et par sa maturité grandissante devenir un outil au service de la Lumière, devenir un être utile pour œuvrer dans cette merveilleuse Création qui appartient au Créateur de Tous les Mondes. Et le vrai temple n’est pas une église terrestre, car ce n’est pas faire semblant, mais il doit d’abord se construire en soi, en vivant dans la Parole du Seigneur, c’est le premier temple que chaque être doit élever redonnant en une prière de gratitude tout son amour au Seigneur et au Créateur de Tous les Mondes. Et alors chaque être deviendra un vrai porteur de Croix montrant, ainsi que par son habit de cérémonie, son appartenance à la Lumière.

Voici Monsieur A. ce que vous indique votre guide à travers ce rêve, il vous montre ainsi le chemin à suivre, et à construire à l’intérieur de vous. L’aide est là immense au-dessus de chacun, mais c’est à chaque être de vouloir l’entendre et la saisir, mais quand l’être est sincère, jamais seul il n’est, car la Lumière n’abandonne jamais celui qui veut aller vers Elle et qui veut vivre en Elle.

Le Canal Principal.

.

No Comments »

.

intrus

.

.

.

Rêve de Adama. 5 octobre 2014 : L’intrus

…………………………………….

.

 

Le rêve : « Je vois mon image. Je suis dans ma nouvelle maison, comme si je suis couché. Je sens que quelqu’un veut entrer dans ma nouvelle maison. Comme si cette personne veut découvrir mon intérieur en intrus. Mais, je suis très vigilant comme si je m’attendais à cela. Je repousse cette personne à grâce à ma vigilance. Elle sort de la maison. Je sens que c’est mon voisin. « 

 

.

L’interprétation

.

 

« La nouvelle maison montre à Adama qu’il a retrouvé la liaison avec son esprit, mais il ne peut laisser l’action de celui-ci enfermée en lui, car il doit la laisser agir à travers lui et en tout ce qu’il fait.

 

Ainsi la personne qui veut entrer dans sa nouvelle maison est son guide de Lumière qui veut faire le lien avec son esprit afin que celui-ci puisse enclencher le mouvement de son service.

 

C’est son service qui vient frapper à sa porte et qu’il lui faut mettre en action sans plus tarder.

 

Et la vigilance indiquée ici n’est pas vigilance de son esprit mais plutôt obstacle venant de son être terrestre qui sait qu’il doit laisser la place à l’esprit en Adama et quelque part Adama sait cela, mais il ne fait pas encore véritablement le pas pour se mettre en mouvement et dans le mouvement de son service à la Lumière.

 

On montre que pour l’instant il repousse encore l’échéance de devoir entrer dans l’action de son service.

 

Cela indique donc à Adama qu’il a une peur en lui d’agir en toute responsabilité en entrant dans son service à la Lumière et cela en actionnant ce qui est déposé en lui pour accomplir son serment à la Lumière.

 

Il faut donc à l’inverse de ce qui est dit à la fin de son rêve, qu’Adama laisse son guide de Lumière faire entièrement la connexion avec son esprit pour pouvoir agir dans son service pour la Lumière.

 

C’est cela qui est attendu de lui maintenant et qu’Adama ne peut continuer de repousser. »

 

Ogust.

 

Voilà Adama le message de votre rêve qu’il est important pour vous de suivre sans plus attendre.

.

.

 

No Comments »
 

 

.soualiho11

.

.

Rêve de Monsieur Adama le 2 mars 2010 :

Je reconnais le Marié.

………………………………………………………..

 

Je vois mon image, je vois l’image de quelques camarades du quartier. Nous nous rendons à un mariage. Je sens que c’est mon mariage. Cependant, mes camarades n’ont aucune idée de ma femme.

En route, pour aller rencontrer ma femme, nous croisons un autre mariage. C’est un mariage islamique.

Je reconnais le marié. Il s’appelle Abou le Karamogotché, ce qui veut dire « Abou le marabout ». Je reconnais sa femme qui est tout de blanc vêtue. Disons sa première femme. Le mariage qui se déroule est son deuxième mariage dans le cadre de la polygamie.

Sa première épouse suit la nouvelle mariée, la deuxième épouse d’Abou. Je suis touché par la pudeur, la retenue et la beauté de sa première femme.

Nous arrivons, où Adèle, ma proposée, celle que je dois marier, se trouve. J’ai un sentiment de gêne face à mes camarades qui n’apprécient pas ma femme.

 

Interprétation du rêve :

 

1 – Je vois mon image, je vois l’image de quelques camarades du quartier. Nous nous rendons à un mariage. Je sens que c’est mon mariage. Cependant, mes camarades n’ont aucune idée de ma femme :

.

Là on vous montre ce qui se passe en vous. On vous montre la construction qui est en train de prendre forme en vous (je vois mon image, je vois l’image de quelques camarades du quartier), afin que vous arriviez à l’union du principe spirituel et du principe matériel en vous (nous nous rendons à un mariage).

Ce qui veut dire que vous pouvez parvenir à trouver cette harmonie intérieure, qui va vous amener à ériger cette paix à l’intérieur de vous, et de laisser apparaître la sérénité de l’esprit, l’esprit en vous qui doit être le guide et ceci afin qu’il puisse ancrer dans la matière tout vouloir de lumière (je sens que c’est mon mariage), à travers vos actes, vos paroles, et vos pensées qui sont d’une matérialité plus fine.

Et pour l’instant le travail s’effectue dans votre être profond, et vous ne savez pas encore quelle forme dans la matière cela prendra (cependant, mes camarades n’ont aucune idée de ma femme).

 

2 – En route, pour aller rencontrer ma femme, nous croisons un autre mariage. C’est un mariage islamique :

 

Là vous êtes sur le chemin de votre construction, de votre rencontre avec ce que vous êtes véritablement en votre noyau, et que vous devez retrouver (en route, pour aller rencontrer ma femme), car vous vous êtes mis en mouvement afin de retrouver cette union entre votre esprit et ce que vous devez ancrer jusque dans la matière à travers votre action et votre service à la Lumière (nous croisons un autre mariage).

Et on vous montre la direction à travers le mot « islamique » qui signifie que » vous devez allégeance à votre Seigneur, au Créateur », ce qui veut dire de vous donner d’une manière volontaire à votre Seigneur, en être libre, fidèle et vrai à la Lumière (c’est un mariage islamique).

 

3 – Je reconnais le marié. Il s’appelle Abou le Karamogotché, ce qui veut dire « Abou le marabout ». Je reconnais sa femme qui est tout de blanc vêtue. Disons sa première femme. Le mariage qui se déroule est son deuxième mariage dans le cadre de la polygamie :

 

Et là on vous montre que vous reconnaissez le Seigneur, votre Roi (je reconnais le marié).

Et vous savez qui Il Est, car par le prénom Abou on vous montre qu’Il Est le Successeur de Son Père, Celui qui transmet ce qui vient du Père », et par le nom « marabout » on vous dit que lié au Père Il Est, car venant de Lui.

Et ensuite  près de Lui vous reconnaissez la Haute Féminité représentée par la Pureté (je reconnais sa femme qui est tout de blanc vêtue). La Pureté qui est la première Vertu de la Haute Féminité (disons sa première femme).

Et en même temps on vous dit que s’embrase de nouveau l’union du Seigneur avec une autre possibilité pour l’humanité de la terre (le mariage qui se déroule est son deuxième mariage dans le cadre de la polygamie).

 

4 – Sa première épouse suit la nouvelle mariée, la deuxième épouse d’Abou. Je suis touché par la pudeur, la retenue et la beauté de sa première femme :

 

Là on montre que le secours, venant de la Haute Féminité, est de nouveau accordé à la féminité de la terre (sa première épouse suit la nouvelle mariée, la deuxième épouse d’Abou).

Et le chemin montré à la féminité de la terre est celui de la pudeur (je suis touché par la pudeur), car le chemin de la pudeur est le chemin de la protection de la féminité (la retenue), car c’est dans la protection de la féminité que chaque femme peut rayonner la beauté  véritable (et la beauté), celle de la première vertu qui est la Pureté (de sa première femme), cette blancheur que toute femme doit retrouver, ainsi que tout être, pour pouvoir servir la Lumière et vivre dans la Merveilleuse Création de l’Eternel.

 

5 – Nous arrivons, où Adèle, ma proposée, celle que je dois marier, se trouve. J’ai un sentiment de gêne face à mes camarades qui n’apprécient pas ma femme :

 

La reconnaissance de votre Seigneur et Roi, de Sa Parole, et la reconnaissance de la Haute Féminité, vont vous amener à retrouver ce qui est noble (Adèle) en vous, et c’est ainsi que vous allez vous unir (celle que je dois marier) de nouveau à la notion de la noblesse, en laissant rayonner de vous ce qui est beau, ce qui est en accord avec la Lumière et Ses Saintes Lois.

Laisser rayonner de vous les dons de lumière déposés en vous dans l’action pour votre service à la Lumière. Et cette gêne éprouvée est liée encore à la dualité qui existe en vous et qui voudrait vous empêcher de laisser rejaillir de vous ce qui est noble et beau, et qui veut servir la Lumière (j’ai un sentiment de gêne face à mes camarades qui n’apprécient pas ma femme).

Et on vous montre aussi que vous êtes en train de changer, et que ce changement en vous est sujet à des dualités, entre votre esprit et votre intellect, qui veut garder sa suprématie, et qui n’apprécie pas que vous deveniez nouveau, et que l’esprit en vous soit en train de reprendre les rênes de sa vie pour servir la Lumière

 

Alors soyez vigilant afin que cette dualité ne vous détourne pas de votre but de servir la Lumière.

.

Ainsi votre guide vous donne toutes les directions dont vous avez besoin afin que vous puissiez déployer les ailes de votre esprit pour servir la Lumière.

.

Le Canal Principal

 

 

 

No Comments »

 

marche

.

Rêve : L’échelle aux marches manquantes
ou le Message falsifié 

……………………………

.

En plus des exhortations déjà formulées par beaucoup d’autres sur la falsification du Message du Graal, les images suivantes me sont présentées pour toutes ces âmes qui hésitent encore et qui se demandent ce qu’il faut faire par rapport à la considération qu’elles ont par rapport à l’édition du Message du Graal de dernière main présenté ici et là. Au-delà du fait que mon choix de l’édition complète de 1931 de la Parole transcrite par le Seigneur Lui-même n’engage que moi-même devant la Lumière, c’est aussi un devoir pour moi de redonner ces images qui m’ont été données afin que chacun tire les conclusions qui lui sont indiquées par ses propres aides et son cœur, en effet :

.

Rêve :

.

« Je vois un homme qui gravit une échelle. Cette échelle est posée entre deux sols. Il y a comme un abîme entre le sol le plus bas et le plus élevé. Certaines marches se croisent, d’autres sont fissurées, et des fois on aperçoit entre deux marches éloignées des marches intermédiaires qui manquent.

.

L’homme continu à gravir l’échelle et finalement il manque d’appui véritable dans un vide laissé par une des marches manquantes.

.

L’homme finit par perdre appui. Il se retrouve suspendu et accroché par ses mains sur une des marches suivantes, sans un autre soutien.

.

En voulant continuer à gravir les marches avec ses mains, il finit par tomber dans l’abîme où plus aucune aide ne peut plus lui être accessible même au cas où il aurait survécu à la chute » tel furent les images reçues par ce rêve.

.

Suffit-il d’avoir les yeux pour voir?

Suffit-il d’avoir les oreilles pour entendre?

Suffit-il d’avoir les sens du corps pour ressentir?

L’être humain ne doit-il pas soumettre son cœur en toute simplicité et en toute humilité pour suivre la Voie que la Volonté met devant Lui.

Et pourtant, tout nous parle, tout nous est montré, tout nous guide.

L’eau, le feu, l’air et la terre, nous parlent comme jamais avant.

La Lumière et ses aides sont présents sur notre terre aujourd’hui pour nous indiquer le chemin de l’échelle authentique non altérée qui Seul mène à la sécurité et la vie hors du Jugement Cosmique qui doit remodeler la matière.

Avec joie et candeur donnons-nous à la Volonté de notre Seigneur comme nous l’avons promis autrefois car la Justice Divin va enfin dominer notre Terre et sans la Parole Inaltérée du Seigneur il est impossible de survivre au Jugement.

Et pourtant, tout prépare les hommes afin qu’il ne soient pas surpris par la Haute Main qui vient d’En-Haut.

Tout aujourd’hui annonce la fin d’une ère et le commencement d’une ère nouvelle. L’heure d’un Amour indéfinissable qui s’exprimera d’une sévérité sans faille et une répercussion de nos pensées et nos actions jamais observé avant.

Homme es-tu prêt à ne vivre que dans la Justice Véritable et l’Amour le plus sévère devant ton Dieu.

Tel est la question qui s’adresse à chacun individuellement car la Colombe déploie Ses Ailes dans la Création jusqu’au plan terrestre maintenant.

Réjouissez-vous, vous qui avez soif de la Justice

Réjouissez-vous, vous qui avez soif de la Vérité

Réjouissez-vous, vous qui avez soif d’Amour

Préparez le chemin de la Volonté par la pureté de vos âmes

Sans la pureté rien n’est possible.

Le Chemin de la pureté c’est le chemin que vous indique le Message du Graal de 1931 « Dans la Lumière de la Vérité » et traduit en Français par Lucien Siffrid

 .

Jean Aymard NZIGOU

.Janvier 2015

.

No Comments »

vague

.

Rêve de Mr x de la matinée du 03 janvier 2015

 

Rêve :

 

Ce matin j’ai fait un rêve que soudainement une longue et grande vague apparaissait au bord de la mer puis commençait à inonder les terres de la côte. Et qu’il fallait l’on avertisse Clément et ses travailleurs.

 

Interprétation :

 

Ce rêve est un avertissement de ce qui va peut-être se passer. La signification que je donne par rapport à la dernière partie est qu’il faut se mettre en harmonie dans le calme avec la nature avec cette vague qui se dépose.

.

 

No Comments »

.

salle école afrique

 .

.

.

Rêve de Monsieur Adama du 27 février 2010 :

La salle d’examen

…………………………………………………………

.

Je vois mon image comme si je suis dans une salle de classe d’examen :

.

Là on vous montre que vous devez passer par une phase nécessaire comme une étape indispensable qui va vous amener à une transformation. Vous êtes comme en apprentissage, et cet apprentissage va vous amener à des connaissances nouvelles, et à vivre des expériences nouvelles.

.

Avant l’arrivée des épreuves, j’essaie de me relaxer avec mes voisines qui sont au nombre de quatre :

.

Là on vous montre que vous êtes capable de faire vos preuves, et qui sont aussi des épreuves nécessaires à votre évolution (avant l’arrivée des épreuves), afin que votre conscience s’ouvre toujours plus, car c’est par la conscience grandissante de la compréhension des Lois de la Création, que vous pourrez ancrer à travers votre action ce qui est déposé en vous et ce qui vous est demandé.

.

Et pour cela vous devez être prêt intérieurement et accepter ce qui vient vers vous (j’essaie de me relaxer), et qui va vous amener à voir en vous ce qui est juste et ce qui ne l’est pas.

.

Car c’est ainsi que vous vibrerez et vous vous construirez dans le signe de la Croix (avec mes voisines qui sont au nombre de quatre).

.

Je suis le seul garçon entre elles. Elles me taquinent, je les admire. Elles sont toutes d’une très grande beauté. Je jette un coup d’œil pour bien voir celle qui est juste assise auprès de moi. Elle est encore plus belle, elle rayonne de beauté :

.

Là on vous montre différentes facettes de vous (je suis le seul garçon entre elles).

.

Et vous commencez à prendre conscience de certaines possibilités en vous (elles me taquinent, je les admire).

.

Et on vous montre que certaines choses déposées en vous sont liées à des vertus (elles sont toutes d’une très grande beauté), à une beauté intérieure qui est là en vous, et que vous devez laisser s’épanouir entièrement, afin que les dons de lumière déposés en vous puissent rayonner de vous, et ceci afin de mettre en action ce que la Lumière vous a confié.

.

Et vous prenez plus conscience en ce moment surtout d’une vertu en vous qui est prête à rejaillir de vous à travers votre action (je jette un coup d’œil pour bien voir celle qui est juste assise auprès de moi. Elle est encore plus belle, elle rayonne de beauté).

.

Tout d’un coup les surveillants se mettent à distribuer les épreuves :

.

Là maintenant vous devez faire vos preuves, et ainsi vous allez être mis à l’épreuve afin de montrer votre vouloir sincère de servir la Lumière. Et vous êtes sous le regard des guides de lumière qui sont là pour vous guider, et pour vous rappelez à l’ordre si besoin est.

.

Pendant les épreuves, un jeune homme bien bâti se lève. Il parle en s’approchant de moi. Il dit que mes voisines et moi l’avions déconcentré par nos bavardages. Il pointe le doigt vers notre rangée, plus précisément vers moi. Il pleure en parlant. Tout le monde est touché, ému, étonné. Je sens que je dois prendre la parole :

.

Là on vous montre une facette nouvelle de vous, qui semble être une belle construction,  et qui se met en action (pendant les épreuves, un jeune homme bien bâti se lève).

.

Et cette facette de vous est en train de se mettre en mouvement en commençant à rejaillir de vous (il parle en s’approchant de moi).

.

Et on vous dit ensuite que ce qui est important en vous et dont vous prenez connaissance ne doit pas être mal utilisé, car alors vous dilapidez ce qui vous est donné d’une manière incontrôlée et de ce fait pas dans le mouvement de la Loi (il dit que mes voisines et moi l’avions déconcentré par nos bavardages).

.

Ainsi l’on pointe en vous ce qui ne va pas (il pointe le doigt vers notre rangée, plus précisément vers moi), c’est votre côté qui veut se montrer, qui veut paraître, qui veut éclabousser les autres en parlant des dons qui lui sont confiés, et cela dans un but de se croire mieux que les autres et de le leur montrer.

.

Ainsi l’on vous montre la faille en vous, faille qui peut vous amener à la souffrance, et à dévier du chemin de la Loi, et ce qui est beau en vous en est de ce fait affecté, et cela vous fait perdre le contact avec ce qui est beau en vous (il pleure en parlant. Tout le monde est touché, ému, étonné).

.

Et c’est par la prise de conscience de cette faille en vous que vous pouvez redresser et vous débarrasser de ce qui vous entrave, et ainsi reprendre le chemin de la Loi, le chemin de la Parole de Lumière (je sens que je dois prendre la parole).

.

Je me lève et je parle : « tout d’abord, je présente mes excuses devant l’assistance à l’homme qui m’accuse. Chez nous, dans nos coutumes, chez les nordistes précisément, si quelqu’un t’accuse et t’expose devant un public, profite de l’occasion pour lui présenter tes excuses. C’est ce qui fait la grandeur d’un homme :

.

Là on vous montre que c’est en retrouvant le chemin de la dignité que vous pouvez vous élever au-dessus de ce qui vous entrave (je me lève et je parle), et ainsi retrouver le chemin de la Lumière. Et pour retrouver le chemin de la dignité il faut être sincère envers soi-même et la Lumière, il ne faut pas avoir peur de voir, ce qui n’est pas dans la Loi,  en soi, et de le présenter à la Lumière en toute humilité.

.

Et de ce fait vous enclenchez le mouvement de la Loi, et en vous insérant de nouveau en lui,  vous permettez de rectifier ce que vous avez mal fait que ce soit par rapport aux autres et pour tout (tout d’abord je présente mes excuses devant l’assistance à l’homme qui m’accuse).

.

Et l’on vous dit que vous savez ce qu’il faut faire pour redresser ce que vous avez mal fait, car votre conscience ne vous lâche pas tant que vous n’êtes pas revenu dans le droit chemin (chez nous, dans nos coutumes, chez les nordistes précisément, si quelqu’un t’accuse et t’expose devant un public, profite de l’occasion pour lui présenter tes excuses). 

.

Et pour cela l’homme doit voir ses erreurs afin de pouvoir s’en purifier, et de retrouver toute sa dignité (c’est ce qui fait la grandeur d’un homme).

.

Je continue à parler avec émotion, je me confie : « j’ai eu une expérience l’année passée, où j’ai échoué à mon examen. Le problème, c’est que j’étais trop concentré, je refusais même d’échanger avec les voisines. Et finalement, ces filles ouvertes et sympathiques ont toutes eu leur examen, sauf moi. Ce qui m’a marqué, c’est que j’étais tellement concentré, que j’ai eu un blocage total de ma mémoire. Je ne pouvais plus réfléchir jusqu’à la fin de toutes les épreuves. Et ce blocage se prolongea pendant des jours, des jours et des semaines :

.

Là on vous montre que c’est justement en passant par l’expérience vécue  (j’ai eu une expérience l’année passée) que l’être prend réellement conscience de ce qu’il est en bien ou en mal ( où j’ai échoué à mon examen), et que c’est de cette façon qu’il peut comprendre l’application des Lois de la Création.

.

Et  ce n’est pas en étant recroquevillé sur soi, ou en évitant les expériences vécues, en se frottant aux autres, que l’on peut saisir la compréhension du chemin des Lois (le problème, c’est que j’étais trop concentré, je refusais même d’échanger avec les voisines). Car c’est la compréhension du chemin des Lois qui permet de s’y insérer ensuite sincèrement et joyeusement, car il y a reconnaissance des Lois de la Lumière, qui sont décrites dans la Sainte Parole du Seigneur.

.

Et pour se purifier de ce qui est faux en soi, et qui ne vibre pas avec la Lumière, il faut pour cela nourrir ce qui est beau en soi (et finalement, ces filles ouvertes et sympathiques ont toutes eu leur examen), nourrir ces vertus qui sont les chemins de la Lumière, afin que ce soit le beau en soi qui prenne de la force et de ce fait toute la place, et ainsi nettoyer du même coup ce qui est laid en soi.

.

Et il est dit ensuite que ce n’est pas en se regardant le nombril que l’on peut redresser et éliminer ce qui est faux en soi, car cela amène à ne plus avancer et même à reculer (ce qui m’a marqué, c’est que j’étais tellement concentré, que j’ai eu un blocage total de ma mémoire. Je ne pouvais plus réfléchir jusqu’à la fin de toutes les épreuves). 

.

Et cela montre un refus de voir avec sincérité ce qui n’est pas dans la Lumière en soi, et cela montre aussi une non-acceptation des Lois de la Lumière, car on ne veut pas s’insérer dans leur mouvement (et ce blocage se prolongea pendant des jours, des jours et des semaines).

.

J’expliquais cela à un surveillant, et il me comprenait parfaitement. Il comprenait pourquoi j’étais relaxe avec mes voisines. Et toute la classe comprit elle aussi. L’homme qui s’était plaint de moi, se leva, tendit les mains vers le plafond et se mit à cueillir des grappes de fruits rouges, comme des raisins. Le plafond de la classe s’était transformé en jardin de fruits, de toutes sortes de fruits. Il me montra ces grappes de fruits. Je ne comprenais pas ce qu’il voulait dire par ce geste. Et un surveillant expliqua son geste en déclarant que « palabre est finie », et que l’homme nous invitait à aller déjeuner mes voisines et moi :

.

Quand on se tend vers les guides de lumière (j’expliquais cela à un surveillant), alors vient la compréhension de tout ce que l’on vit intérieurement et extérieurement (et il me comprenait parfaitement). 

.

Et alors tout en soi est en harmonie, en paix (il comprenait pourquoi j’étais relaxe avec mes voisines).

.

Et quand l’expérience vécue amène à la compréhension, alors on devient de ce fait un exemple vivant,  qui rayonne tout simplement vers l’extérieur, et se propage vers les autres autour de soi (et toute la classe comprit elle aussi).

.

Et alors la récolte qui  revient devient bénédiction car la leçon a été comprise et de ce fait élève l’être au-dessus de son bourbier, le hissant au-dessus de répercussions qui auraient pu être difficiles et douloureuses (l’homme qui s’était plaint de moi, se leva, tendit les mains vers le plafond et se mit à cueillir des grappes de fruits rouges, comme des raisins). 

.

La récolte devient bénédiction et répand de ce fait la force en l’être. Ainsi tout peut devenir bénédiction pour l’être qui s’ouvre vers la Lumière et qui jour après jour se tend vers Elle en s’insérant dans Ses Lois (le plafond de la classe s’était transformé en jardin de fruits, de toutes sortes de fruits). 

.

Et alors comblé est l’être qui suit le chemin de la Lumière (il me montra ces grappes de fruits). 

.

Et là il vous est montré que nul besoin de compréhension intellectuelle, mais que c’est la compréhension du cœur qui compte, car le cœur guide vers ce qui est beau et bon (je ne comprenais pas ce qu’il voulait dire par ce geste).

.

Et nul besoin de discours, de bavardage inutile, pour saisir ce qui vient de la Lumière (et un surveillant expliqua son geste en déclarant que « palabre est finie »).

.

Et quand l’être est ouvert à la Lumière, qu’il s’insère dans Ses Lois, alors à la Table de la Création il est invité à se nourrir des fruits de lumière qu’Elle lui offre (et que l’homme nous invitait à aller déjeuner mes voisines et moi).

.

Dans la salle, je vois l’image d’un camarade d’enfance « Diomandé Métogba ». il est doué pour la comédie, les scènes comiques, les dessins. Il me fait signe et j’éclate de rire :

.

Et là il vous est montré qu’il faut retrouver cet état d’enfant en soi, car n’est-il pas dit : «  redevenez comme des enfants » (dans la salle, je vois l’image d’un camarade d’enfance « Diomandé Métogba »). 

.

Car l’enfant vit chaque chose avec simplicité, sans se prendre la tête, d’une manière entière mais sans en faire un drame, et s’il tombe il se relève et recommence à avancer, ne s’attardant pas sur le passé, mais vivant chaque instant au présent. Ainsi il avance esquissant le pas suivant avec confiance en la Lumière, sincèrement et joyeusement (il est doué pour la comédie, les scènes comiques, les dessins).

.

Et le signe qui vous est montré est d’aller vers la joie pure et vraie, et d’avoir confiance comme un enfant qui prend la Main de la Lumière et se laisse guider (il me fait signe et j’éclate de rire).

 

Voilà Monsieur Adama de nouvelles directions montrées par votre guide.

.

Le Canal Principal.

 

 

 

 

No Comments »

.

lune

.

Rêve de Monsieur Adama du 27 février 2010 :

L’art d’interpréter les rêves

………………………………………

.

Je vois mon image et celle de Solo. Nous sommes dans notre domicile actuel à Yamoussoukro. Je suis assis sur le lit. Et Solo sort de la maison. Une première personne vient, un homme pour l’interprétation de son rêve. Il me semble que je lui ai donné l’interprétation de son rêve, mais je ne me rappelle ni de son rêve ni de l’interprétation donnée.

.

Solo ressort de la maison pour la deuxième fois. Une deuxième personne entre. J’ai du mal à distinguer son visage.  Il me semble que c’est un jeune homme, mais avec des tresses de femme. Il ressemble à une femme. Il entre, il me salue. Je réponds à sa salutation, il veut que je lui donne l’interprétation de son rêve. Tout d’un coup, Solo rentre dans la maison de retour de sa ballade, c’est comme s’il suivait le jeune homme. Lorsque je veux passer à l’élucidation du rêve, Solo nous interrompt pendant que le visiteur veut rentrer dans les détails de son rêve. 

.

Solo lui pose la question : « est ce ton rêve à toi ? ». Le jeune répond : « non, ce n’est pas mon rêve à moi ». C’est celui de ma sœur qui me l’a transmis afin que je vienne vous voir pour l’interprétation. Solo continue : « si ce n’est pas votre rêve l’interprétation ne peut pas être facile. Mais disons as-tu apporté la somme de mille francs CFA pour le prix de l’interprétation ? ». Le jeune répond par : « oui ». Solo continue en disant : « Adama, j’ai envoyé du chocolat et de la banane… ». 

.

Je sentais que je voulais donner l’interprétation du rêve de façon spontanée, mais, par ses nombreuses questions, Solo m’interrompait en posant des questions à l’homme qui ressemblait à une femme. 

.

L’interprétation :

…………

Je vois mon image et celle de Solo :

Là on vous amène par images ce qui vous concerne, et qui est expliqué aussi par une facette de ce que représente Monsieur Solo.

.

Nous sommes dans notre domicile actuel à Yamoussoukro. Je suis assis sur le lit. Et Solo sort de la maison :

Là on vous montre ce qui se passe dans votre être intérieur (nous sommes dans notre domicile actuel), et l’on vous montre qu’il vous faut ancrer la paix (Yamoussoukro) dans votre être profond (je suis assis sur le lit), et pour cela il vous faut faire taire votre intellect (Solo sort de la maison). Car c’est dans le calme et la paix que vous pouvez entendre la voix de l’intuition.

.

Une première personne vient, un homme pour l’interprétation de son rêve. Il me semble que je lui ai donné l’interprétation de son rêve, mais je ne me rappelle ni de son rêve ni de l’interprétation donnée :

Là on vous montre que vous allez entrer dans un nouveau cycle qui va vous apporter une force nouvelle (une première personne vient), force qui vient afin d’enclencher un nouveau départ qui va vous amener à une action qui va s’élargir, qui va prendre de l’ampleur.

.

Et cela concerne votre faculté intuitive, votre faculté de réception (un homme pour l’interprétation de son rêve).

.

Et pour l’instant vous êtes en préparation (il me semble que je lui ai donné l’interprétation de son rêve, mais je ne me rappelle ni de son rêve ni de l’interprétation). Car c’est le mouvement de votre esprit qui va permettre d’enclencher à travers l’intuition une action nouvelle et cela concerne l’interprétation des rêves.

.

Solo ressort de la maison pour la deuxième fois. Une deuxième personne entre. J’ai du mal à distinguer son visage :

Là on vous montre qu’effectivement ce qui se prépare n’est pas du domaine de l’intellect (Solo ressort de la maison), car ce qui se prépare ne doit pas s’embraser par l’intellect (pour la deuxième fois).

.

Ce qui veut dire que vous ne devez pas prendre les choses avec l’intellect, que ce n’est pas lui qui doit vous guider, mais que vous devez laisser agir votre esprit à travers l’intuition qui est le chemin sur lequel les voix des guides peuvent vous parler, et vous transmettre leurs messages (une deuxième personne entre).

.

Cela montre que c’est votre intuition qui doit s’embraser pour vous guider dans cette action nouvelle qui vient vers vous.

.

Et pour l’instant tout n’arrive pas encore à votre conscience (j’ai du mal à distinguer son visage), car c’est de l’esprit que, ce qui se met en place, doit rejaillir pour que tout se fasse dans la Loi.

.

Il me semble que c’est un jeune homme, mais avec des tresses de femme. Il ressemble à une femme. Il entre, il me salue. Je réponds à sa salutation, il veut que je lui donne l’interprétation de son rêve :

Un travail intense est en train de s’enclencher en vous, à l’intérieur de vous, et ce travail concerne le lien avec votre guide de lumière (il me semble que c’est un jeune homme).

.

Là on vous montre que se tisse un pont entre vous et votre guide, et cela passe par l’esprit, par le canal de l’intuition (mais avec des tresses de femme). Car ce qui vient vers vous concerne l’action de réception en tant que canal (il ressemble à une femme).

.

Ce qui se prépare est en train de se mettre en place en vous (il entre), et jusqu’à ce que le contact s’établisse complètement (il me salue).

.

Votre esprit est en contact avec votre guide (je réponds à sa salutation), et il faut que cela prenne forme entièrement à travers votre action, car à travers vous votre guide va agir, afin de vous apporter les enseignements qui vont vous guider dans vos actions jusque dans la matière. Et cela concerne aussi, vous, en tant que canal devant transmettre ce qui vient des guides lumineux.

.

Et on vous montre dans votre rêve que l’interprétation des rêves fera partie de votre action pour aider les autres, pour les guider (il veut que je lui donne l’interprétation des rêves).

.

Tout d’un coup, Solo rentre dans la maison de retour de sa ballade, c’est comme s’il suivait le jeune homme :

Là on vous montre comment doit se dérouler l’action de canal en vous. Là on vous explique que tout part de l’esprit, de l’intuition car tout doit passer par le spirituel avant de s’ancrer dans la matière, car seul l’esprit est guidé par la Lumière, et ensuite cela est transmis par l’intuition à l’intellect. On vous montre que c’est le cervelet qui réceptionne ce qui vient de la Lumière, et qu’ensuite cela est transmis au cerveau.

.

L’esprit doit guider l’intellect (c’est comme s’il suivait le jeune homme), et seulement ainsi peut et doit se dérouler l’action du canal, il n’est d’autre chemin. Car l’intellect ne peut entendre ce qui vient de la Lumière, seul l’esprit le peut étant lié au spirituel.

.

Ainsi l’on vous montre que l’interprétation des rêves passe par le canal de l’intuition qui transmet à l’intellect ensuite, pour ancrer par la parole ou par l’écrit (tout d’un coup Solo rentre dans la maison de retour de sa ballade), ce qui est transmis par l’esprit, car cela ne doit pas passer par le savoir erroné de l’intellect ou les élucubrations de l’intellect.

.

C’est d’une importance extrême, car ce qui est transmis par les rêves vient des guides au-dessus des êtres, et leurs enseignements sont d’ordre spirituel, ils sont des guidances d’encouragement ou d’exhortation, de transformation, de préparation, de purification ou d’élévation, et d’autres sont d’ordre général, car apportant un message à l’humanité, une guidance sur le déroulement de processus qui s’enclenchent, ou d’accomplissements de lumière, ou d’avertissements montrant ce qui va s’ancrer jusque dans la matière afin de protéger ceux qui le doivent et l’on parlera dans ce sens de rêves prémonitoires.

.

Lorsque je veux passer à l’élucidation du rêve, Solo nous interrompt pendant que le visiteur veut rentrer dans les détails de son rêve :

Là il est montré que pour l’interprétation d’un rêve que ce n’est pas l’intellect qui doit vous guider, car il vous entraînera vers de faux chemins, et qu’il ne faut pas se tendre vers le savoir intellectuel car cela coupera la liaison avec l’esprit et votre guide (lorsque je veux passer à l’élucidation du rêve, Solo nous interrompt pendant que le visiteur veut rentrer dans les détails de son rêve).

.

D’ailleurs cela n’est pas que pour l’interprétation des rêves, mais cela concerne tout ce que l’on doit faire, car pour que ce qui est fait soit juste et dans la Loi, cela doit être guidé par l’esprit qui transmet ce qui vient de la Lumière, et donc de tous les guides de lumière.

.

Solo lui pose la question : « est ce ton rêve à toi ? ». Le jeune répond : « non, ce n’est pas mon rêve à moi ». C’est celui de ma sœur qui me l’a transmis afin que je vienne vous voir pour l’interprétation :

Là on confirme ce qui vient d’être dit plus haut, que l’intellect ne peut pas saisir, ou comprendre ce qui est transmis (est ton rêve à toi ?) par les guides de lumière (le jeune répond : « non, ce n’est pas mon rêve à moi ». C’est celui de ma sœur qui me l’a transmis), que ce soit à travers les rêves ou perceptions, car ce n’est pas en affinité avec son genre, mais les rêves ou perceptions peuvent être saisis et compris, et de ce fait interprétés par la voix de l’intuition par laquelle les guides transmettent leurs messages (afin que je vienne vous voir pour l’interprétation).

.

Solo continue : « si ce n’est pas votre rêve l’interprétation ne peut pas être facile. Mais disons as-tu apporté la somme de mille francs CFA pour le prix de l’interprétation ? ». Le jeune répond par : « oui » :

Effectivement faite par l’intellect l’interprétation sera scabreuse, et disséquée car la compréhension spirituelle lui faisant défaut (si ce n’est pas votre rêve l’interprétation ne peut pas être facile).

.

Et de ce fait l’interprétation en sera difficile, compliquée et guidera l’être vers des chemins erronés, des chemins liés à la matière, et à tout ce qui est terrestre, c’est-à-dire vers les désirs liés au matériel (mais disons, as-tu apporté la somme de mille francs CFA pour le prix de l’interprétation ?).

.

Mais il ne faut pas oublier la Loi du donner et du recevoir. Car tout travail donné doit avoir une contrepartie, c’est-à-dire que celui qui reçoit doit donner à son tour, et cela sous une forme qui peut être différente et qui lui correspondra. Car un échange doit exister entre le donneur et le receveur, et chacun redonnera à sa façon, car tout doit se faire dans le Mouvement de la Loi (le jeune répond par : « oui »).

.

Solo continue en disant : « Adama, j’ai envoyé du chocolat et de la banane… » :

Là il est montré que si vous laissez l’intellect prendre le dessus et agir en vous (Solo continue en disant), alors il agira en utilisant les émotions et les sentiments (j’ai envoyé du chocolat et de la banane), car se laissant entraîner par le faux amour, et de ce fait l’interprétation en sera faussée et déformée, et ne pourra pas aider l’autre d’une façon juste, dans la Loi.

.

Le regard ne sera pas empli de compassion et de rigueur, mais sera trop dans la faiblesse car n’étant pas neutre vis-à-vis de l’autre mais trop dans le sentiment, et l’émotion, dans la mollesse et l’apparence.

.

Il faut aller au cœur de l’être et ne pas rester dans sa périphérie, c’est-à-dire ne pas rester dans ce qu’il veut faire croire ou montrer, ou ce qu’il désire et ce qu’il veut entendre, mais il faut aller au-delà des apparences pour sentir palpiter le cœur qui montre la réalité et la vérité de l’être.

.

Et en cela c’est le regard de la Lumière à travers le canal de l’intuition qui doit vous guider, et non le regard de l’homme terrestre qui lui n’est guidé que par son intellect et ses déformations ou ses désirs, ou son vouloir-mieux-savoir.

.

Il faut l’impartialité, la neutralité, la rigueur et la compassion pour pouvoir agir d’une manière juste et dans les Lois de la Lumière, et de la Sainte Parole.

.

Je sentais que je voulais donner l’interprétation du rêve de façon spontanée, mais, par ses nombreuses questions, Solo m’interrompait en posant des questions à l’homme qui ressemblait à une femme :

L’interprétation d’un rêve doit effectivement être spontanée, elle doit jaillir de l’intuition, guidée par les guides de lumière (je sentais que je voulais donner l’interprétation du rêve de façon spontanée), et pour cela il faut faire silence en soi, au plus profond de soi, et ceci afin d’entendre la Voix de la Lumière, la Guidance de la Lumière.

.

Il faut faire taire l’intellect et toutes ses connaissances (mais par ses nombreuses questions, Solo m’interrompait en posant des questions), car c’est sur l’eau du lac intérieur de l’être que viennent se poser les ondes des voix des guides de lumière (à l’homme qui ressemblait à une femme).

.

Et le silence veut dire être dans la concentration, car l’eau du lac doit être calme et paisible, et le silence veut dire limpidité afin que rien de trouble ne puisse venir se poser.

.

Et le silence c’est se tenir dans la veille et la prière, afin d’être relié à la Lumière, aux guides de lumière et ceci afin que soit écarté tout ce qui ne vibre pas avec la Lumière et laisser agir l’inspiration soufflée par les guides de lumière.

.

Voilà Monsieur Adama ce que vous transmet votre guide, on vous montre le chemin à suivre pour mettre en action les dons déposés en vous. 

.

Il faut que vous commenciez à mettre en mouvement ce qui vous est demandé, laissez-vous guider par votre intuition afin d’entendre la voix de votre guide et ainsi vous comprendrez ce que vous transmet votre guide, son langage deviendra vôtre. Car vous devez devenir autonome et avancer par vous-même en lien avec la Lumière. Voilà Monsieur Adama un beau chemin qui s’ouvre devant vous, mais aussi rempli de responsabilité.

 

Le Canal Principal

 

No Comments »

                .

avion

.

Rêve de Solo, après midi du mercredi 10 décembre 2014 

L’atterrissage des avions

…………………………………………………………………..

.

Je suis avec ma petite sœur dans la banlieue de la capitale. Nous marchons sur une voie goudronnée. Tout à coup, nous voyons un avion en approche. Il veut atterrir sur la voie qui est en principe destinée aux voitures. Nous nous étonnons. Je suis inquiet, l’atterrissage réussira-t-il ? L’avion, un gros porteur finit par se poser. Il roule en allant vers son arrêt complet. Il passe à côté de nous. Ses immenses ailes passent au-dessus de nos têtes. La voie tourne à gauche, l’avion l’emprunte. Nous ne le voyons plus. C’est alors qu’un autre spectateur nous apprend que l’avion a finalement fait une sortie de piste suivi de plusieurs tonneaux qui ont brisé l’avion en plusieurs morceaux.

Maintenant, le ciel est envahi d’avion qui cherchent tous à atterrir précipitamment, comme s’ils avaient tous reçu l’ordre de se poser le plus rapidement possible sur la première piste qui s’offriraient à eux.

Je chemine avec ma petite sœur. Je lui explique que tous ces événements s’expliquent par la fin du jugement. Qu’elle ne doit surtout pas avoir peur et cela quel que soient les événements qui pourraient avoir lieu. Mais, alors que j’essaie de la convaincre, en moi l’inquiétude existe.

Nous entendons des hurlements mêlés d’aboiements. Nous relevons la tête pour constater horrifiés que les sommets des montagnes qui bordent la voie des deux côtés sont tout noir d’un nombre incalculable de loups affamés. Ils se précipitent vers nous, à la recherche de proie. Et c’est nous qui sommes les proies. C’est le sauve qui peut général. Nous rebroussons chemin. Tout le monde court. Mais, il n’y a pratiquement pas d’abris. Et je me dis en moi-même que c’est sans espoir.

.

Interprétation :

……………………….

.

Je suis avec ma petite sœur dans la banlieue de la capitale. Nous marchons sur une voie goudronnée. Tout à coup, nous voyons un avion en approche. Il veut atterrir sur la voie qui est en principe destinée aux voitures. Nous nous étonnons. Je suis inquiet, l’atterrissage réussira-t-il ? L’avion, un gros porteur finit par se poser. Il roule en allant vers son arrêt complet. Il passe à côté de nous. Ses immenses ailes passent au-dessus de nos têtes. La voie tourne à gauche, l’avion l’emprunte. Nous ne le voyons plus. C’est alors qu’un autre spectateur nous apprend que l’avion a finalement fait une sortie de piste suivi de tonneaux qui ont brisé l’avion en plusieurs morceaux. Maintenant, le ciel est envahi d’avion qui cherchent tous à atterrir précipitamment, comme s’ils avaient tous reçu l’ordre de se poser le plus rapidement possible sur la première piste qui s’offriraient à eux. :

C’est l’heure des répercussions finales dans la matière. Tout doit se boucler. Tout doit se clôturer. Il n’y a donc plus de temps pour attendre paresser, hésiter, tergiverser. Mais, c’est aussi l’heur d’ancrer ici et maintenant le serment posé au Pieds du trône du SEIGNEUR.

.

.

Je chemine avec ma petite sœur. Je lui explique que tous ces événements s’expliquent par la fin du jugement. Qu’elle ne doit surtout pas avoir peur et cela quel que soient les événements qui pourraient avoir lieu. :

Ma petite sœur symbolise ici l’intuition qui est encore petite car sous la domination de l’intellect qui se prend pour le grand frère. Ce passage signale qu’il y a encore une erreur qui est commise lorsque tout part de l’intellect qui veut comprendre, maîtriser les textes de la Lumière ou les Aides de la Lumière. Cette manière de procédé est une grave erreur. Tout doit partir de l’intuition, tout doit être vu avec l’œil de l’intuition, c’est alors que tout peut se construire véritablement en l’être.

.

.

Mais, alors que j’essaie de la convaincre, en moi l’inquiétude existe. :

L’inquiétude ne peut disparaître. La paix, la sérénité et la conviction ne peuvent s’installer que si tout vient de l’intuition.

.

.

Nous entendons des hurlements mêlés d’aboiements. Nous relevons la tête pour constater horrifiés que les sommets des montagnes qui bordent la voie des deux côtés sont tout noirs d’un nombre incalculables de loups affamés. Ils se précipitent vers nous, à la recherche de proie. Et c’est nous qui sommes les proies. C’est le sauve qui peut général. Nous rebroussons chemin. Tout le monde court. Mais, il n’y a pratiquement pas d’abris. Et je me dis en moi-même que c’est sans espoir. :

Les loups représentent toutes ces terribles épreuves qui viennent nous laminer. Pour échapper à ces événements ou pour réussir la traversée des terribles événements, il faudra être sous la protection de la Lumière en vibrant dans la conviction de la perfection de la Justice de DIEU. C’est pendant ces déclenchements que se révélera la conviction véritable alors que s’effondrera l’illusion de conviction. Je pense que ma fuite signifie ici que ma conviction n’est pas forte et qu’elle n’est encore qu’illusion de conviction.

.

.

Je peux résumer ainsi le Message transmis à travers ce rêve : Je dois tout recevoir intuitivement pour que ma conviction devienne forte et réelle. Mon erreur actuelle est encore d’avoir la prétention de tout saisir par l’intellect, alors que ce qui est donné n’est pas destiné à l’intellect.

.

.

 

 

 

 

No Comments »