Ici

.

ici

.

.

.

.

.

ICI

………………………………………………

 

La Lumière ne pourra fluer ici sur terre que si nous devenons un maillon dans la chaîne des êtres au service de la Lumière. Faisons donc jonction avec les êtres de lumière qui tendent au-dessus de nous des fils de lumière. Ouvrons notre cœur et unissons-nous au tissage de la Lumière. Tissons jour après jour des liens avec les êtres qui vibrent dans le service total du Seigneur. L’heure est à : être maintenant, à chaque instant. Nous devons être des points d’appui et des ponts pour que s’ancre profondément dans la matière l’action finale du Seigneur. Comment l’humanité arrivera-t-elle à se libérer du joug des ténèbres si nous ne conduisons pas à terme notre travail de transformation personnelle ? Avons-nous oublié que nous sommes le sel et le levain de la terre ? Mais, si le sel perd sa saveur avec quoi le salera-t-on ? Si notre comportement quotidien ne témoigne plus de notre mission de porteur de la Lumière sur terre, ne sommes-nous pas des hypocrites, des faux serviteurs et des faux témoins du Seigneur ? Tous nous portons nos petites croix, tous nous devons traverser nos petites épreuves terrestres, mais nous ne devons jamais oublier que le Seigneur a porté la plus grande croix, Lui qui a enduré pour nous le mal qui Lui était totalement étranger, dans l’unique but de nous donner la Sainte Parole : le Message du Graal 1931. Soyons donc les combattants de la Lumière dans notre vie quotidienne, mais, nous le savons, le vrai combat est le travail d’épuration et de purification sur soi et en soi afin de devenir des esprits agréables à l’Oeil du Seigneur.

 

Ici sur terre, notre Seigneur et Roi Parzival-Imanuel a mis par écrit la Parole de Vérité, le Message du Graal 1931. Comment est-il possible de trouver aujourd’hui, ici sur terre, deux versions du Message du Graal ? D’où vient donc l’édition en trois tomes présentée par les mouvements du Graal comme la version définitive du Message du Graal ? Peut-il y avoir deux Vérités ? Enfin, il faut que soit dénoncée avec la plus grande rigueur l’abominable imposture des mouvements du Graal. Le Message du Graal en trois tomes que ces criminels et colportent est une minable œuvre de faussaires, de menteurs et d’altérateurs. Le Seigneur n’a jamais donné l’autorisation de modifier Sa Sainte Parole qui reste le Message du Graal 1931. Ce sont des mains impies, impures et perfides qui se sont livrées à l’incroyable œuvre de falsification de la Parole de DIEU pour ensuite présenter leur ouvrage infâme comme venant du Seigneur. Naturellement, ce faux Message du Graal ne peut reconduire au Paradis. Il conduit derrière les barreaux des convictions erronées. Seule la Parole Inaltérée de DIEU dans Sa totalité reconduit le serviteur jusqu’à destination, et cette Parole Inaltérée est le Message du Graal 1931. Mais, c’est maintenant, ici bas qu’il faut jeter au feu le faux Message des faux mouvements du Graal pour le remplacer par le Message du Graal 1931, car celui qui retourne dans l’au-delà avec la conviction erronée que le faux Message du Graal des faux mouvements du Graal est la Parole de DIEU sera obligé de se livrer à une lutte mille fois plus difficile pour s’approprier la Vérité.

 

Ici sur terre, la notion d’agent des ténèbres reste pour nous une abstraction, car dans notre paresse nous refusons de voir les êtres tels qu’ils sont, nous préférons nous laisser berner par les apparences. Comment appeler les êtres qui soutiennent que le Message du Graal 1931 n’est plus autorisé ? Comment appeler les personnes qui soutiennent que le Message du Graal en trois tomes vient du Seigneur ? Ces personnes servent-elles la Vérité ou les ténèbres ? « C‘est à leurs fruits que vous les reconnaitrez ». Nul ne doit se laisser leurrer par les apparences. Celui qui n’est pas pour le Message du Graal 1931 doit être reconnu pour un ennemi de la Sainte Vérité. Celui qui combat les Enseignements de la Lumière pour le dernier secours de l’humanité doit être reconnu comme un ennemi de la Volonté Véritable du Fils de l’Homme, ici présent sur terre.

 

Les ténèbres savent très bien que notre Seigneur est ici présent sur terre. Elles chercheront donc à immiscer le doute dans nos cœurs afin de nous couper de ce dernier Secours de la Lumière. Et qui d’autre qu’un responsable des mouvements du Graal peut être plus qualifié pour mener avec succès cette entreprise de tromperie des adeptes du Message du Graal ? Méfions-nous donc du levain et du poison des pharisiens du Message du Graal. S’ils ne témoignent pas en faveur des Enseignements de la Lumière pour le dernier secours de l’humanité, alors nous devons les fuir comme la peste, car ils répandent le sommeil de la mort spirituelle autour d’eux.

 

Ici sur terre, les actions les plus grandes et les plus méritoires, restent généralement méconnues et inconnues des êtres humains. Savons-nous que c’est grâce à la prière de quelques uns qui se sont réveillés pour appelés vers la Lumière que ce dernier Secours nous a été accordé ? Si ces esprits éveillés n’avaient pas appelés dans un élan d’amour vers le Seigneur, cette terre partait à sa perte définitive, car l’Amour de DIEU ne peut se pencher vers la terre que si des esprits sur terre aspirent encore à la Lumière. L’Amour de Dieu est inséparable de la Justice. Sans les prières appelant vers la Lumière, il aurait été absolument impossible à la Lumière de revenir sur terre pour offrir une dernière chance à l’humanité.

 

C’est au pied du mur qu’on reconnaît le vrai maçon. C’est dans sa vie quotidienne qu’on reconnaît le vrai adorateur de DIEU. C’est dans sa vie quotidienne que se révèle le vrai porteur de croix. Chaque jour, les expériences quotidiennes nous donnent l’occasion d’affiner notre être, d’aiguiser notre conviction, d’épurer notre cœur, de cultiver nos qualités, d’épanouir nos vertus, de nous débarrasser de nos défauts, de reconnaître nos faiblesses, de nous arracher de nos bourbiers. Nous sommes ici à l’école de la vie pour nous parfaire, nous ennoblir, nous polir, nous fortifier, nous perfectionner, nous accomplir. Nous ne sommes pas encore parfaits, sinon nous ne serions pas ici sur terre, mais au Paradis pour y servir éternellement dans un joyeux labeur notre Seigneur et Roi Parzival-Imanuel. Alors même si nous sommes encore loin d’être parfaits, nous nous ne devons pas nous plaindre de nos chutes et rechutes. Levons-nous sans cesse, et forts de la leçon acquise et comprise avançons courageusement dans la Lumière de la Vérité. Nul ne partira d’ici avec le moindre sous, car le proverbe allemand le rappelle : « le linceul n’a pas de poches ». Ce sont les qualités acquises et les vertues épanouies qui seront nos richesses véritables au moment de quitter cette école qu’est la vie terrestre.

 

Appliquons-nous donc à l’essentiel : la transformation de notre être afin de devenir de véritables serviteurs de la Lumière dans tout ce que nous faisons. La force est là dans la prière pour celui qui veut se surmonter et triompher de lui-même. Nos péchés mignons que nous ne voulons abandonnés à aucun prix sont ce qui nous liera le plus à la terre lorsque sonnera l’heure de partir. C’est ici et maintenant que nous devons triompher de nous-mêmes.

 

Le mot fidélité doit redevenir une réalité dans notre vie quotidienne. Fidélité à la Vérité, fidélité à la Lumière, fidélité au Message du Graal 1931, fidélité à notre voix intérieure qui nous transmet les indications et directions des guides et aides de la Lumière au-dessus de nous. C’est la fidélité qui nous permettra de triompher de nous-mêmes pour servir la Lumière. Sans la fidélité nous ne pouvons accomplir ici sur terre la promesse que nous avons déposée aux Pieds du Seigneur sur Patmos.

 

Chacun et chacune doit se demander ce qu’il fait ici sur terre en ces temps ultimes du Jugement dernier. Nous ne sommes pas ici en ces temps déterminants, pour courir une fois encore derrière nos convoitises terrestres comme nous l’avons toujours fait dans toutes ces vies accordées par la Lumière. Nous ne devons plus perdre de temps dans ce travail de transformation pour pouvoir être prêt à pouvoir un jour se retrouver en la Présence Seigneur et de pouvoir Le servir à tout jamais, servir Son Père Eternel.

 

Le Royaume de DIEU ici sur terre n’est pas une utopie. C’est une Promesse de la Lumière, or la Lumière tient toujours ses Promesses. Si le Message du Graal 1931 est la Vérité, et comme le Message du Graal 1931 est la Vérité, le Royaume du Seigneur doit venir sur terre. La Parole doit s’accomplir Mot pour Mot et Mot par Mot, car chaque Mot du Message du Graal 1931 est Acte, Vie et Accomplissement. Le Seigneur est donc ici Présent dans un corps de chair et de sang. Il est revenu pour achever le Jugement dernier et édifier personnellement le Règne de Mille Ans. Mais, le Seigneur ne vient pas pour nous servir sur un plateau d’argent le Règne tant espéré. Il est le Maître, le Souverain, le Roi, c’est nous qui sommes Ses serviteurs, Ses ouvriers, Ses travailleurs. Nous ne devons jamais oublier cette vérité. Pour que Son Royaume s’ancre ici sur terre, nous devons donc nous lever et nous insérer dans le Mouvement de Sa Volonté. Les Enseignements de la Lumière pour le dernier secours de l’humanité nous montrent clairement les Directions et les Indications du Mouvement de Sa Volonté. Il nous faut absolument devenir des colonnes et des piliers de lumière pour que l’Edification de Son Règne soit ici sur terre. Ainsi tout repose entre nos mains. Soyons donc de la plus grande sévérité envers nous-mêmes. Nous ne sommes pas ici pour nous amuser. Le temps est à la gravité. Nous sommes ici pour apporter notre contribution à l’accomplissement de la Volonté de notre Seigneur et Roi, ici présent sur terre : Parzival-Imanuel.

 

Il ne faut pas que se répète une quatrième faillite de l’humanité, car une nouvelle faillite scellera définitivement le sort de cette humanité péchéresse et déicide. Mais que comptons-nous faire pour ne pas que le pire du pire se répète ? Avons-nous tiré les leçons de la dernière faillite de l’humanité lors de la Présence du Seigneur en Germanie ? Savons-nous au moins pourquoi les appelés ont lamentablement échoué ? Voici deux éléments de réponses pour nous aider :

 

Explication 1 : « La falsification de la PAROLE est la conséquence de la faillite des appelés et de ceux qui devaient ancrer les rayonnements, rayonnements qui sont remontés quand le Rayon d’IMANUEL s’est retiré de PARZIFAL et qu’Il est remonté retrouvant la Demeure de Son Père. Car tout ce qui n’avait pas été utilisé remontait avec le Rayon d’IMANUEL, telle la conséquence de la Loi de l’Affinité, et de la Réciprocité des Effets. Et quand le SEIGNEUR a quitté terrestrement la terre, ceux qui restaient et qui savaient la faillite, ont alors décidé de falsifier la Parole, et de retirer ce qui pouvait témoigner de cette faillite. Et comme vous le dites, tout est venu du non travail intérieur des appelés, car ne voyant pas leur déviance, leur faute, leur faille, et en ne faisant pas ce travail d’épuration qui devait absolument se faire en eux, alors c’est l’être terrestre qui restait le gouverneur de leurs actions, et de tous leurs comportements erronés, de leurs fausses conceptions. Ainsi ils se sont éloignés du SEIGNEUR, déjà intérieurement, et n’ont pas recueilli la Force et les Rayonnements de Lumière qui jaillissaient du SEIGNEUR et qui devaient se répandre de cercle en cercle vers l’humanité de la terre. Et ce qui devait s’ancrer n’a pas pu s’ancrer, car ceux qui devaient être les points d’appui pour le SEIGNEUR sur terre, n’étaient pas à leur place, ou si peu à l’époque. Car il y en a eu peu qui ont été fidèles au SEIGNEUR.» Le Canal Principal

 

Explication 2 : « Pour nombre d’entre vous il fut accordé l’autorisation de descendre sur terre afin de servir le Fils de l’Homme durant Son séjour en terre germanique, mais nombreux ne reconnurent pas la raison de leur présence ici. La notoriété, le pouvoir, les plaisirs terrestres qui s’offraient à eux furent des entraves à l’accomplissement de leur serment d’autrefois. La faillite de ceux qui furent autorisés à servir ici sur terre empêcha que le Règne de Mille Ans puisse s’établir sous la Conduite du Fils de l’Homme lors de Son dernier séjour en terre germanique. » Jean (J-A) 015. La notoriété, le pouvoir, les plaisirs terrestres et la paresse spirituelle doivent être identifiés comme les causes et les raisons de la faillite des appelés lors de la Mission du Seigneur en terre Germanique. Nous voilà donc avertis.

 

Bientôt, nous retrouverons notre Seigneur, oui très bientôt, après l’épuration définitive de la terre, nous Le retrouverons afin de Le servir, ici sur terre, dans l’accomplissement de notre serment, notre serment de Le servir ici sur terre comme dans les Cieux. Ne perdons donc pas courage. Peu importe la durée de la traversée du désert si au bout se trouve une oasis. Peu importe la durée de la traversée des effroyables évènements du Jugement dernier si au bout nous attend notre Seigneur pour nous aider à construire sous Sa Gouverne Son royaume ici sur terre.

 

Cela fait depuis si longtemps que nous venons et revenons ici sur terre, mais ce séjours terrestre est unique, car c’est notre ultime et dernière chance de saisir la Main de notre Créateur. Puisse notre conscience s’ouvrir à la grandeur et à la gravité de ce qui s’offre à nous.

 

Notre Seigneur et Roi Parzival-Imanuel Est venu sur notre terre. Il Est de nouveau ici sur notre terre pour la troisième fois et la dernière fois. Il nous a amené et nous amène encore une fois la Lumière de Son Père afin de nous ramener vers Elle, afin de nous ramener vers Lui. LUI Qui vient de la Lumière, Lui qui ne connaît rien des ténèbres et du mal, Il a dû vivre bien des expériences afin de comprendre notre genre. Nous avons été pour lui de généreux professeurs, nous ne Lui avons rien épargné, nous Lui avons tout fait subir et connaître : nos vilénies, nos incompréhensions, nos petitesses, nos trahisons, notre méchanceté, notre hostilité, nos mensonges, nos hypocrisies, nos venins, nos baves, nos railleries, nos fautes, notre folies, nos manques, nos déviations. Nous avons étalés devant Son Saint Visage ce que notre genre était devenu. Avec Amour, le Seigneur nous a donné le Médicament, le Remède. Il nous a donné le Message du Graal 1931, la Sainte Vérité qui apporte la Guérison, la Libération, la Rédemption et le Salut à celui qui veut suivre la Lumière de la Vérité.

 

Des mains impies, impures et perfides ont quand même falsifié à leur avantage la Sainte Parole pour édifier ici bas une institution qui prétend représenter officiellement le Fils de l’Homme. De qui se moquent ces mauvais plaisants : des hommes ou du Fils de l’Homme ?

 

Pendant combien de temps encore triomphera l’abominable imposture sur la Sainte Montagne du Seigneur au Vomperberg ? Pendant combien de temps des élus des hommes se feront-ils passer pour des élus du Seigneur ? Pendant combien de temps encore des adversaires irréductibles du Message du Graal 1931 se feront-ils passer pour des serviteurs du Saint Graal ? Bientôt, cette pitoyable comédie humaine prendra fin, car tous les faux bergers devront s’incliner devant Celui qui seul dirige tout ici bas sur terre et dans toutes les sphères. Notre Seigneur et Roi Est là. Il vient reprendre Ses Droits, les Droits de la Lumière. Tous les êtres humains doivent absolument se conformer à Sa Sainte Volonté de par un libre vouloir ou alors ils iront tous sur leur chemin loin de la Lumière, se perdant à tout jamais. Que celui qui ne veut pas porter la responsabilité de la perte de son prochain arrête donc de servir et de diffuser des doctrines contraires au Message du Graal 1931. Que celui qui ne veut pas être écrasé par la Pression de la Lumière arrête donc de soutenir sottement que le Seigneur ne peut plus revenir sur terre dans un corps de chair et de sang, alors qu’il est clairement écrit dans la conférence le Règne de Mille Ans, qu’Il doit personnellement diriger, ici sur terre l’édification du Règne de Mille Ans.

 

Notre amour pour le Seigneur doit valoir plus que tout. Notre amour de Le servir par l’accomplissement de notre serment doit valoir plus que tout. Nous ne sommes pas ici pour des biens et conditions terrestres éphémères, mais pour ramener vers l’Éternel les esprits humains qui en seront jugés dignes. Alors, mettons-nous sérieusement au travail, transformons-nous, engageons-nous et faisons ce pour quoi nous sommes venus ici sur terre. Tout le reste est secondaire. La priorité des priorités est l’accomplissement de notre serment envers la Sainte Volonté de DIEU : notre Seigneur et Roi Parzival-Imanuel.

 

Réjouissons-nous donc, notre Seigneur est parmi nous. « DIEU est parmi nous », « DIEU est avec nous ». Le DIEU Homme chemine sur terre, dans l’anonymat, revêtu d’un corps de chair et de sang. Le Fiancé est là. Il chemine sur la pointe des pieds. Que les vierges sages aillent à Sa Rencontre. Que les chercheurs sinsères ouvrent leur coeur aux Enseignements de la Lumière pour le dernier secours de l’humanité. Bientôt, après le jugement, nous aurons la joie de vivre dans Sa Lumière, la joie de construire sous Sa Gouverne personnelle, ici sur terre.

 

Notre Seigneur et Roi est ici. Ici LUI. Ici nous. Entre nous et LUI s’étend le pont du jugement. Il nous attend au bout du pont pour nous conduire dans le Règne de Mille Ans. C’est après la traversée triomphale du jugement qu’Il lèvera le Voile sur Son Visage. Mais, en attendant ce moment sublime, Sa Main est là pour nous guider vers LUI. Des canaux à Son service se sont ouverts pour nous transmettre ses Directions et ses Indications. Soyons des êtres qui suivent fidèlement Ses Indications. Les Enseignements de la Lumière pour le dernier secours de l’humanité sont la Main que le Seigneur nous tend, la bouée de sauvetage qu’il nous jette pour nous ramener vers LUI notre Salut et notre Bénédiction.

 

Plus de doute, plus de tiédeur, plus de tergiversation, plus de vaine polémique, plus de controverse, plus de discussion. Pour celui qui veut savoir les Enseignements du dernier secours sont là ! Pour celui qui veut discuter, ne doit plus être accordé la moindre seconde. Si le cabri mange du savon en quoi cela regarde le chien. Seuls les chercheurs doivent être aidés, nous ne devons jamais l’oublier. C’est déprécier les Enseignements du dernier secours que de le tendre à des êtres qui ne le demande pas. « Le sel et le feu ne se donnent qu’à celui qui les demande » rappelle un dicton français. Tenons-nous maintenant prêts pour accomplir notre serment au service de la Volonté Toute Puissante de DIEU ici présente sur terre. L’heure terrestre de l’anéantissement total de toutes les ténèbres sonne. Préparons-nous et fortifions-nous dans la prière, la concentration et la rigueur. Que notre conviction soit inébranlable, que notre confiance soit totale envers la Lumière.

 

Malgré toutes nos difficultés, nos insatisfactions, nos soucis, nos échecs, nos déboires, nous sommes en réalité des « comblés de grâces », car peut-il y avoir pour un être humain grâce plus grande que cette possibilité offert de collaborer consciemment à l’avènement du Royaume de DIEU sur terre ? Avons-nous oublié notre serment de tout donner et de tout faire pour servir notre Seigneur ici présent sur terre ? Voulons-nous attendre les derniers instants de la mort pour nous mordre les doigts pour le gâchis qu’est une vie manquée ? Qu’attendons-nous pour nous engager résolument dans le service du Seigneur ? Que tout aille pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Que toutes nos difficultés soient aplanies, que tous nos vœux terrestres soient exaucés, que tous nos désirs soient satisfaits, que toutes nos convoitises soient assouvies ? Ressaisissons-nous donc, et mettons-nous à l’œuvre avec un zèle nouveau. C’est ici et maintenant que tout se passe. Ici sur Ephésus. Tout l’univers retient son souffle, tous les yeux sont braqués sur nous. Réussirons-nous à accomplir notre mission ?

 

Hier est derrière nous. Pourquoi se lamenter paresseusement sur notre passé manqué, sur nos faillites répétées, sur nos reniements des Fils de DIEU venus ici sur terre ? Ce qui compte, maintenant, c’est notre préparation pour accéder au Nouveau Règne, Règne établi et dirigé par le Roi du Graal en Personne, incarné ici sur terre. Alors faisons table rase de tout l’ancien. Réjouissons-nous de l’instant présent. Savourons pleinement l’instant présent en faisant ce qui est exigé de nous : notre transformation pour devenir les ponts d’ancrage de la Lumière.

 

Qu’avons-nous de meilleur à donner et à offrir en échange au Seigneur et Roi ici présent sur terre si ce n’est la transformation de notre personne pour devenir des êtres agréable à Son Œil ? Montrons-Lui alors chaque jour dans notre comportement qu’Il n’est pas venu en vain cette fois-ci.

 

Soualiho14,

Abidjan, le vendredi 31 juillet 2015

 

Leave a Reply

*