.

.

.

Chapitre 9 : « UNE FOIS SEULEMENT, HOMMES, LA GRÂCE PASSE   EN SILENCE DEVANT VOUS SANS VOUS APPELER … »

 

Sombre, désespérante et oh combien accablante se trouve présentement la situation de la petite planète terre vue, examinée et observée de là-haut par LA LUMIÈRE.

 

La trajectoire choisie et empruntée par les humains qui y vivent ou plutôt tentent d’y survivre, et par conséquent tous les événements actuels causés par ces derniers qu’ils soient insignifiants ou grandioses qui se déroulent et s’accumulent jour après jour, ne font que témoigner de l’extrême justesse et de la parfaite exactitude de la PAROLE que nous offrit au siècle dernier le Seigneur.

 

Cette PAROLE SACREE qui nous revint dans toute Son authenticité et toute Sa vérité, telle qu’Elle avait été énoncée dans Sa version originelle de 1931 ne peut donc que nous inciter et nous contraindre à essayer de mieux La recevoir et la suivre encore de meilleure manière, pour L’accepter totalement et La conserver intacte et Pure comme au premier jour de Sa venue.

 

Et cela n’est pas en soi si simple et évident à accepter et à opérer pour l’esprit humain tellement il a pu s’éloigner et se détourner d’Elle, et même plus La rejeter parce que ça ou là, un paragraphe, une phrase ou un simple petit mot pouvaient heurter ou blesser sa susceptibilité et son petit amour propre pour finalement atteindre son orgueil démesuré, ou alors le rebutait et remettait partiellement ou entièrement en cause ce qu’il avait pu assimiler laborieusement ou croire et comprendre jusqu’alors.

 

Mais le malheur dans tout cela, c’est que dans cette course effrénée et folle suivie par l’ensemble de l’humanité terrestre, chaque âme se trouve prise dans un engrenage dont elle ne peut se défaire et le piège véritable dans lequel elle s’est trop imprudemment et inconsidérément engouffrée se referme inexorablement sur elle.

 

Cette spirale vers le bas et dans laquelle la planète entière se trouve tout naturellement emportée entraîne ainsi avec elle la majeure partie de ses habitants dans le chaos sans que cette immense majorité en ait véritablement pris conscience et par conséquent en ait acquis la mesure et la notion exactes de ce que cela pouvait bien signifier, à savoir la chute vertigineuse, inévitable et programmée de toute une civilisation vers l’abîme.

 

Mais cela en est ainsi puisque l’âme humaine l’a décidé et a voulu à tout prix imposer cet effondrement généralisé ayant adopté de tous temps et sur quelque partie de la planète que ce soit une attitude manifestement erronée et condamnable l’ayant ainsi emmenée à de telles conséquences si ravageuses et funestes pour elle.

 

 

Alors, en face de cette faillite complète qui est devenue dévastatrice et mortelle, il est indispensable et vital que toi la femme et toi l’homme de cette terre, qui justement et légitimement cherchent et veillent encore suffisamment et qui eurent donc un jour ou ont maintenant et auront très bientôt cette opportunité de rencontrer sur leur chemin, ne serait-ce qu’une seule fois LA PAROLE et LA VOIX de l’Eternel apportées par Son Fils dans Son Message de Vérité, il est donc impérieux que vous La saisissiez.

 

Ne vous dérobez donc surtout pas en approchant de cette conjoncture singulière qui arriva, arrive et arrivera sur vous et surtout, lorsque cette rencontre se sera produite, ne vous détournez point ou ne vous esquivez pas en vous approchant de ce présent incomparable et si précieux qui s’offre autant silencieusement qu’imperceptiblement à vous.

 

 

Au contraire, saisissez-vous promptement, résolument et vaillamment de cette remarquable circonstance et de cette exceptionnelle possibilité qui vous sont ainsi offertes pour enfin vous sauver de la confusion et du bourbier actuels qui règnent en maîtres.

 

 

Femme et homme de cette terre, vous qui espérez encore du fond de votre être en un monde meilleur et qui croyez en La VERITE unique et éternelle, cessez un moment de continuer à suivre cette absurde course folle et sans but pour enfin et seulement vous arrêter un moment afin d’écouter attentivement cette petite voix intérieure, et ainsi méditer et examiner avec la plus grande vigilance comme la plus extrême attention les Paroles qui vous sont apportées pour aussi bien le salut de votre propre âme que celle de vos proches frères et sœurs qui cherchent eux aussi désespérément un chemin plus sûr, plus ferme et incomparablement plus beau et riche d’espérance.

 

 

Toi femme, toi homme de cette terre, ne laisse surtout pas se perdre et s’enfuir cet instant présent, tellement fugitif et si éphémère pour que ne puisse pas s’envoler et disparaître à tout jamais cette unique et ultime possibilité qui t’es ainsi offerte par La Lumière.

 

 

Pour enfin en terminer avec cette véritable supplique, femme et homme de cette terre, ne négligez et ne délaissez surtout pas cette recommandation, ou plus exactement cette exhortation que je souhaiterais vous soumettre et vous faire partager en n’oubliant pas surtout de retenir et de garder précieusement, profondément en votre cœur les quelques Paroles Sacrées et Sublimes suivantes extraites de la Conférence numéro 59 des Résonances au Message du Graal, Tome 1 intitulée « Pâques 1934 », et que le Seigneur dans Sa Bonté et Son Amour infinis nous destina et nous offrit si noblement et si majestueusement pour notre secours et notre rédemption, en les ancrant très fortement et fermement à tout jamais en vous :

 

 

« Une fois seulement, hommes, la Grâce passe en silence devant vous, sans vous appeler ; car c’est à vous de la rechercher autour de vous, par votre aspiration, l’attendant en veillant, ouverts au rayon qui vient des Hauteurs lumineuses.

 

 

Une fois seulement, chacun d’entre vous, hommes, en sera effleuré pendant le Jugement !

 

 

Non pour vous enrôler ou vous séduire, mais de façon impartiale, indifférente, qu’on le saisisse ou qu’on le laisse passer.

 

 

C’est la Volonté de Dieu que vous-mêmes en fassiez l’effort ! »

 

 

Car telle est bien la règle absolue, la loi suprême qui veut et exige que La PAROLE Sacrée, Promise, Achevée et Parfaite vienne et se présente sans bruit, sans clameur et vacarme aucuns, mais aussi et surtout sans la moindre espèce de confusion et de trouble qui puissent venir se manifester autour d’Elle, tout cela afin de véritablement se faire (re)connaitre et peut-être même se dévoiler ou se révéler devant chaque créature humaine.

 

 

Que cette dernière puisse par conséquent s’en saisir ou La solliciter pour ensuite La reconnaitre et en définitive La faire sienne, tels sont aussi le devoir, la responsabilité et l’impérieuse obligation qui incombent à toutes celles et tous ceux qui ont encore suffisamment et profondément ancrée en eux ce que le Seigneur désigna en ces termes « la nostalgie salvatrice » et qui d’ailleurs en fit le titre de Sa neuvième Conférence dans son Tome 2 des « Résonances du Message du Graal », c’est-à-dire signifier pouvoir disposer encore en eux de ce désir, de cette aspiration et de ce pressentiment d’un immense et infini bonheur où se trouvent également présentes une vague impression de tristesse mêlée d’une sorte d’inquiétude sourde.

 

 

Désormais, face à la Grandeur, l’Energie, la Force et la Volonté déployées par l’existence sur notre planète de La Vérité déposée dans La Parole Eternelle, mais aussi face au retour du Seigneur et par conséquent de la présence et de l’activité intenses du Fils de l’Homme qui agit sur terre pendant la fin du Jugement, l’esprit humain d’évolution voulant sincèrement et clairement se renouveler et se revivifier à la Source Ardente ne peut qu’humblement s’agenouiller et même se prosterner et tenter de balbutier ses remerciements envers le Créateur de tous les mondes.

 

 

Quant à la petite créature humaine qui veut continuer comme si de rien n’était, c’est-à-dire s’entête et s’enferme toujours obstinément dans son petit monde désormais irrémédiablement perdu puisque par avance condamné, elle est définitivement vouée à la damnation éternelle, celle-là même qui verra l’anéantissement de son étincelle d’esprit, et par conséquent la disparition de son véritable « moi » dans des souffrances à la fois lentes et atroces.

 

 

Les intentions, les résolutions et les décisions qui procèdent de chaque libre arbitre individuel des humains se trouvent donc toutes reproduites et ensuite répercutées automatiquement et je dirai « mécaniquement » au plan global sur l’ensemble de la planète.

 

 

Mais en ce redoutable temps de passage et de traversée du Jugement qui s’effectue actuellement sur notre petite planète, La possibilité donnée jusqu’alors à l’homme d’accomplir ses choix et produire ses desseins, donc en trouver directement la continuation et les aboutissements au plan global et général lui a donc été enlevée et confisquée puisque la majeure partie de l’humanité terrestre en avait décidé ainsi suite aux conséquences liées aux fautes et manquements révélant son comportement misérable et indigne.

 

 

Jusqu’à un passé encore récent seulement éloigné de quelques petites dizaines d’années, ce libre arbitre individuel régnait et pouvait encore agir de par sa volonté propre sur tout ce qui l’entourait extérieurement, et en conséquence, toutes les « œuvres » bonnes ou mauvaises produites et engendrées par l’activité de l’esprit d’évolution parvenaient encore à voir le jour et se concrétiser.

 

 

Cependant, il est nécessaire de préciser et de bien souligner que le libre arbitre, celui-là même qui par définition concerne et se rattache à chaque homme ne lui a pas pour autant été retiré, puisque le libre arbitre en question est celui de sa propre résolution, ce qui signifie que la possibilité de prendre par lui-même sa propre décision lui est entièrement conservée.

 

 

Les conséquences de cette résolution initiale retombent alors constamment et inévitablement sur lui et l’atteignent désormais avec beaucoup plus de rapidité que ce le fut autrefois.

 

 

Etant déshérité, son vouloir ainsi que son action qui pouvaient influencer et compromettre la bonne marche de cette terre, et par-delà la postcréation, ont cessé d’agir.

 

 

Autrement dit, l’homme ne peut plus désormais entraîner de préjudices et de dommages que sur lui-même et éventuellement sur ses semblables Par conséquent, il garde toujours de manière individuelle et autonome cette faculté qui fait qu’à chaque circonstance se présentant à lui, il conserve continûment la possibilité d’utiliser cet instrument sûr et noble qui, pareil à un gouvernail est censé le guider tout au long de ses pérégrinations.

 

 

La sagesse de DIEU, Celui qui créa TOUT, permit donc à la petite créature humaine d’évolution de disposer de ce levier que constitue le libre arbitre individuel.

 

 

Ce dernier existe bien et demeure inchangé alors que les conséquences et les aboutissements qui en résultent collectivement ont désormais été abolis depuis le commencement du Jugement afin que ce que l’homme de la terre a pu construire et façonner de manière fausse ou déformée sur sa planète et ce, durant des millénaires et des millénaires ne soit plus poursuivi et se trouve désormais enlevé.

 

 

Cette tâche immense englobant le nettoyage, l’assainissement, puis la préparation et la reconstruction véritables de la nouvelle terre a par conséquent été accordée et attribuée aux Êtres essentiels, ou plus exactement exprimé a été rétablie, continuée et renforcée, puisque la place qu’ils occupent comme serviteurs du Très-Haut a constamment été, est et sera à jamais persévérante et fidèle.

 

 

Toute cette immense, et plus que cela même, cette gigantesque et « titanesque » (au sens premier du terme) action entreprise se trouve absolument nécessaire et décisive afin que tous ces petits et grands Êtres appartenant au monde de l’essentialité, par ailleurs ignorés ou totalement oubliés des esprits humains, puissent nettoyer et décaper de fond en comble toute la planète afin de l’assainir et de la purifier en vue du Règne Millénaire annoncé.

 

 

Ainsi, l’homme régénéré, cet homme nouveau ayant vaincu sa propre condition ancienne et affronté victorieusement les éléments et catastrophes pourra entreprendre valablement la nouvelle étape et l’authentique chemin qui s’ouvrent à lui afin de poursuivre et parfaire sur ce seul plan son évolution.

 

 

Cette dépossession démontre s’il en était seulement besoin, la responsabilité pleine et entière exercée conjointement par la femme et l’homme de cette terre par les pensées, les comportement et actes qu’ils ont pu avoir et accomplir, et donc finalement les fautes et erreurs qu’il leur faut assumer jusqu’au bout.

 

 

La fuite en avant généralisée et amplifiée que nous pouvons constater et déplorer hâte ainsi et précipite les évènements de toutes sortes en entraînant inévitablement la chute d’innombrables âmes qui ne peuvent ainsi s’extraire ou s’arracher dans un ultime et salutaire sursaut de tout ce mouvement ambiant, de tout cet environnement proche ou même lointain et donc finalement avoir la possibilité de se sortir à temps de cette inexorable chevauchée pourtant si souvent prophétisée et annoncée qui l’emporte inexorablement vers l’abime.

 

 

Puissent ces âmes errantes, blessées, faibles, défaillantes ou usées se ressaisir au tout dernier moment afin de retrouver la voie juste sur laquelle elles pourront repartir.

 

 

Mais cela est du ressort de chacune et de chacun d’entre nous et dépend uniquement de notre propre responsabilité.

 

 

Quant aux âmes néfastes, nuisibles, démoniaques ou lucifériennes et que l’on peut à juste titre qualifier de perdues tant pendant toutes leurs pérégrinations écoulées et maintenant à l’Heure fatidique du Jugement elles ont pu pécher, se pervertir et se corrompre au plus haut point, la destruction, la décomposition de leur « moi » leur est d’ores et déjà promise. La séparation des boucs et des brebis s’est pour elles réalisée, justement parce que leur place ne peut plus être parmi l’humanité de cette terre qui va bientôt aborder puis connaître enfin le Règne des Mille Ans tant attendu.

 

Chapitre 10. LE TEMPS DE LA RÉCOLTE EST MAINTENANT VENU   POUR LE MAÎTRE DE LA MAISON

 

Leave a Reply

*