.

.

Le jour du Seigneur, jour de ruine soudaine qui surprendra les hommes

………………………………….

« Pour ce qui est des temps et des moments, vous n’avez pas besoin, frères, qu’on vous en écrive. Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les hommes diront: Paix et sûreté! Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point. Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur. Vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres. Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres. » 1 Thessaloniciens 5 : 3

Chaque fois qu’un Fils de DIEU est venu sur notre petite terre les êtres humains ont été surpris par sa présence. Ceux là sont les enfants des ténèbres car ils dorment spirituellement ne sachant pas que la présence sur terre d’un Fils de DIEU est nécessaire pour leur salut éternel et qu’en conséquence leur existence devrait être une attente nostalgique de son avènement.

Les enfants de la lumière et du jour par contre sont éveillé. Ils ne dorment pas. Ils ne sont jamais surpris quand leur Seigneur et Roi vient auprès d’eux.

Trois fois les enfants des ténèbres ont été surpris par la venue des Fils de DIEU et les ont combattus farouchement.

Trois fois les enfants de la Lumière ont reconnu et accueilli leurs Seigneurs.

Aujourd’hui afin que s’accomplissent toutes les promesses de la Lumière arrive le jour du Seigneur. De ce jour grand et glorieux, dont parla Jésus, jour où, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée.

Ce jour viendra soudainement et surprendra les enfants des ténèbres.

Les enfants de la Lumière eux ne seront pas surpris car à travers les Enseignements de la Lumière pour le dernier secours de l’humanité toutes les indications et directives leur sont données en guise d’information, d’avertissement et de préparation dans la purification la plus totale pour traverser ces jours en toute sécurité sous la protection de la Lumière.

 

Gnan Emmanuel

 

.

 

No Comments »

 .

.

.

.

@@@@@@@@àmasque

.

.

 

Nzigou : Comme tu as bien changé homme !

…………………………………………………

 

« Toi, Fils Sacré de Dieu, Tu viens à nous ! Mon Seigneur et mon Roi, que je sers de tout mon être, il m’est permis de Te voir !

 

Anu (Seigneur), du plus profond de notre âme, nous les pauvres et ignorants, nous Te remercions de Ta Grâce ineffable ».

 

Ainsi Bu-anan la fidèle servante du Seigneur déposa son âme aux Pieds d’ABDRUSCHIN. Elle et son petit peuple nègre en plein cœur de l’Afrique déployèrent leur âme aux Pieds du Seigneur des mondes, plein d’adoration et de candeur.

 

La pureté, la simplicité, et l’humilité de ce pauvre petit peuple avaient guidés leur pas vers celui du Seigneur, eux qui pensaient qu’ils n’étaient pas dignes de recevoir le Fils de la Lumière dans leur petit village. Seule leur pureté et leur fidélité les conduisirent vers le Fils Sacré de l’Éternel Dieu.

 

On pouvait lire l’adoration enfantine dans les yeux de ces hommes et femmes pures, l’image de cette adoration qui fait frémir et remplir de nostalgie celui qui se projette en image devant la grandeur de l’événement.

 

Comme les choses ont bien changé, à l’annonce de la Présence du Fils Sacré de Dieu qui chemine une fois de plus sur notre planète, c’est plutôt l’effet inverse de cette joie immense qui conduisit ce petit peuple des serviteurs que l’on observe dans la plupart des cas, d’ailleurs qu’est-ce qu’il y a d’étonnant à ce fait ? Cette planète ne fut-elle pas pendant longtemps entre les mains des ténèbres leur propriété exclusive ?

 

Je ne peux dire ce qui se passe dans le cœur de chacun d’entre nous. Mais, en vérité et en toute logique c’est la même la joie qui doit nous habiter aujourd’hui devant l’Annonce de la Sainte Présence du SEIGNEUR sur notre planète. Tremblant de bonheur et gratitude dans la reconnaissance de la grâce qui nous arrive une fois de plus, nous devons faire tout notre possible pour saisir des deux mains cette fois-ci, cette occasion en or.

 

La nouvelle de la présence du Seigneur est accueillie avec soit une indifférence totale, soit avec un mépris. Et cette indifférence fait vraiment d’autant plus peur que le Jugement à venir lui-même considérant les promesses faites par ces mêmes esprits, nous ne parlons pas de la majeure partie de l’humanité, mais de la petite troupe de ceux qui ont reconnu le Fils de l’Homme en ABDRUSCHIN.

 

Beaucoup d’entre ceux qui se détournent et qui cheminent sur terre en ces temps avaient promis ici ou dans d’autres plans d’être des fidèles Serviteur du Seigneur quand Il viendra pour le Jugement.

 

Lui qui dans Sa Sainteté a encore traversé tous les mondes pour nous apporter la vie, Sa Lumière afin que nous puissions survivre au Jugement Sacré de Son Père, notre Créateur et Seigneur, pour que plusieurs esprit humains soient préservés de la mort spirituelle.

 

Homme comme tu as bien changé devant une telle gravité et une telle grâce qui ne se reproduira peut-être plus jamais pour toi. Avoir la grâce et l’honneur d’être au même moment sur la même la planète que celui qui Est la SAINTE PAROLE : « Que La Lumière, Soit ! »

 

Celui Qui est la Vie.

 

Devant la détresse qui frappe cette terre aussi bien sur le plan spirituel que sur le plan matériel, pour un petit nombre cela représente comme les Tuimahs une réponse aux pure prières d’où cette fidélité au Seigneur des Mondes, celle-ci sera peut-être pour eux la clé qui aidera cette petite troupe à purifier leur robe afin de traverser le jugement.

 

La connaissance selon laquelle notre Seigneur, Celui que nous adorons est parmi nous et chemine sur terre, devrait nous inciter à travailler davantage sur nous-même, aspirer plus que jamais à la blancheur de nos enveloppes, en les purifiant par ce travail sans relâche sur nous-même qui doit nous ouvrir le chemin de Sa Grâce et Son Aide qui se trouve déjà dans Sa Sainte Parole afin que nous puissions peut-être nous agenouiller en toute humilité devant Lui comme ce petit peuple d’Afrique : 

 

« Oh Seigneur, Toi le Fils Sacré de l’Éternel Dieu, du Haut de Ton Trône, Tu viens vers nous, sur cette petite planète, nous qui avons renié trois fois les Fils de la Lumière, seul Ta Bonté et Ton Amour inimaginable peuvent concevoir cela. Permet-nous de Te suivre et Te servir pour l’éternité »

 

Jean Aymard NZIGOU

 

.

No Comments »