.

.

Et si cela avait été ainsi

.

Chapitre 16 : Des interrogations subsistent malgré

tout et montrent  ainsi crûment

notre immaturité

…………………………………………………………….

 

 

Alors, il nous faut bien après ces longues et inévitables réflexions revenir encore une sempiternelle et énième fois sur nos pas pour même carrément rejoindre notre point de départ afin de pouvoir tenter de dresser cette fois ci une sorte d’état des lieux qui concerne à la fois l’ensemble de cette époque féconde et tragique, mais aussi jeter un regard peut-être différent mais en tout cas lucide sur tous ces êtres qu’ils soient petits ou sublimes qui ont pu la traverser selon leurs genres et leurs origines. 

.

Et de là ressort évidemment à nos yeux épouvantés un constat implacable qui est avant tout celui de la chute et de la faillite totale des esprits humains, que ce soit l’ensemble composant cette humanité de la terre ou que ce soit plus précisément nombre de ceux qui accompagnèrent le Seigneur dans Ses terribles et dernières années passées sur terre.

.

Cependant, Il ne s’agit pas ici et il n’est surtout nullement question maintenant de de juger et plus que cela de condamner quiconque, car qui peut le faire sinon Celui qui est revenu sur notre petit globe terrestre afin de reprendre et recouvrer l’ensemble de Ses légitimes droits pour accomplir intégralement et de façon ferme et inflexible Sa Mission. Mais si le Juge Suprême tranche et décide du sort de chacun, c’est de façon neutre, juste et équilibrée qu’Il compare simplement et rétablit finalement à leur place correcte chacun des deux plateaux de la balance en ajustant le fléau à son exact milieu.

.

Et cette balance elle, met rigoureusement et implacablement à découvert et à nu l’âme véritable de chacun d’entre nous, pauvres petits humains en quête de rachat, mais aussi dans l’espérance d’un meilleur futur, d’une plus belle évolution et floraison à venir.

.

Mais est-il cependant bien nécessaire de préciser aussi que tout ce processus a déjà commencé à se produire et surtout s’accélérer depuis que le Fils de l’Homme est venu en mission de sauvetage à la fin du dix-neuvième siècle en s’incarnant sur la terre de Germanie pour accomplir et engager une tâche qui devra encore se poursuivre et s’amplifier jusqu’à ce que les habitants de cette planète puissent sortir et s’échapper enfin du gouffre immense dans lequel ils s’étaient imprudemment et déjà trop fortement aventurés et dangereusement approchés, prenant ainsi le risque évident d’y être irrémédiablement entrainés puis emportés sans l’aide puissante, efficace et salutaire de La Lumière.

 

Mais en examinant toujours un peu plus attentivement le rôle et la place qu’occupèrent chacun en leur époque les proches du Fils de Dieu et l’entourage du Fils de l’Homme, et plus particulièrement en ce qui concerne la rude et profonde action que devait et que doit encore accomplir Ce dernier parce que cette Œuvre qu’Il entamait était immense, étendue, décisive et qu’elle était et se trouve aussi et en même temps beaucoup plus rapprochée de nous, donc plus près de nos propres tourments ou de nos interrogations personnelles qui nous assaillent, qu’elles soient légitimes ou non, force là aussi est de constater que de terribles lacunes se firent jour et altérèrent ou détruisirent par certains aspects tout l’immense travail de préparation entrepris par la Lumière et aussi celui que le Seigneur réalisa plus particulièrement sur cette terre.

.

Quant à Ses « continuateurs » immédiats, nous connaissons maintenant assez bien et leur origine et leur parcours, et rien que le fait de seulement oser penser qu’ils aient pu faillir ou seulement défaillir un seul petit instant devant La Lumière et ce, à un moment ou à un autre de leur existence terrestre qui ne pouvait qu’être complètement dédiée au service exclusif du Seigneur et de Sa mission salvatrice, ne peut que nous poser profondément et réellement interrogations sur interrogations, notamment celle-ci et qui n’est certes pas des moindres et que je devais pourtant tenter et oser exprimer à haute et intelligible voix, comme un cri du cœur ou un appel désespéré : comment dès lors attendre et espérer des tout petits hommes imparfaits que nous sommes dans cette action fondamentale et primordiale qui est celle de vouloir servir La Lumière, alors que celles et ceux qui sont bien « au-dessus » de cette humble et misérable condition humaine ont peut-être pu eux aussi de leur côté banalement et lamentablement échouer en ne servant pas de manière exemplaire et parfaite, et jusqu’à leur terme La Lumière et La Vérité ?

 

Cependant, pour celles et ceux qui veulent toujours bien me lire et me suivre dans tous ces développements ou raisonnement un peu trop intellectuels, essayer déjà et ne serait-ce qu’oser et se risquer à poser cette comparaison en de tels termes ne doit en aucun cas être suspecté d’un quelconque esprit de sacrilège ou de comportement irrespectueux ou insensé que j’aurais envers celles et ceux qui servirent le Seigneur dans Ses ultimes instants et combats terrestres.

.

Ce simple constat interrogatif est tout bonnement celui d’un être forcément imparfait lui aussi et il ne doit évidemment pas, et surtout pas nous détourner et nous dédouaner de quoi que ce soit puisque notre responsabilité en tant qu’esprit d’évolution fut plus que jamais engagée entièrement et les défaillances aussi bien que les manquements réels ou supposés que nous pouvons pressentir dans l’attitude de certains Êtres infiniment supérieurs à nous esprits d’évolution et qui sont quand même venus et descendus sur notre plan pour nous sauver du désastre ne doivent en rien masquer tout le reste, c’est-à-dire notre propre comportement qui, par notre turpitude a entraîné cette situation.

.

De par les lois qui régissent la création entière ainsi que toutes les autres sphères en dehors de celle-ci et qui nous sont pour nous esprits en voie d’évolution complètement inaccessibles, la raison qui a dicté cette posture adoptée par des Êtres Supérieurs venant de ces autres plans infiniment plus lumineux doit être forcément suffisamment simple et logique en elle-même alors que rien ne doit rester trop longtemps ou définitivement caché et qu’en tout cas, aucune ombre et aucune tâche de peuvent et ne pourront définitivement subsister ou se maintenir très longuement encore.

.

Néanmoins, elle n’est certainement pas encore tout à fait venue l’époque bénie, mais rigoureuse et intransigeante qui devrait nous permettre de mieux appréhender ne serais-ce qu’un minuscule éclat de Lumière ou même peut-être présomptueusement de connaître plus amplement la Vérité ; et un peu plus tard, lorsque nous aurons enfin progressé spirituellement et donc suffisamment mûri, je suis convaincu que nous comprendrons et saurons vraiment ce qui s’est réellement passé, mais pour le moment, nous ne pouvons concevoir et déchiffrer véritablement tout ce qui s’est produit et cela me parait d’ailleurs complètement juste, simplement légitime et finalement, tout à fait approprié à la situation présente qui est encore celle de l’attente avant le dénouement final. Et ce bandeau qui nous est actuellement encore mis est tout à fait salutaire et les quelques petites explications que je ne manquerai pas de faire par la suite ne pourront que confirmer ma propre limite.

 

Notre immaturité est manifestement encore là, bien présente, et cela est inscrit dans notre nature et notre état, puisque nous ne sommes par définition et par essence que des esprits qui évoluons et nous devons encore faire nombre d’expériences rien que sur ce seul plan terrestre, mais également gravir d’autres échelons sur des plans bien différents afin de nous transformer suffisamment pour retourner et finalement entrer dans notre patrie d’origine en tant qu’êtres spirituels conscients. Le Seigneur ne nous a-t-il pas laissé entendre et comprendre que La Vérité ne peut éternellement se voiler ou même se cacher pour en fin de compte se laisser comprimer, enfermer et se réduire. Elle Est et restera Eternelle.

.

A nous d’essayer de L’approcher correctement et de façon suffisamment humble, et surtout de La mériter. En suivant et en obéissant simplement aux sages lois qui fluent et qui gouvernent notre globe terrestre comme l’univers entier, nous pourrons alors retrouver de solides et véritables repères ou assises, et nous saurons et parviendrons sûrement à reconquérir notre dignité et notre statut d’homme nouveau et véritable pour peu que nous sachions bien et convenablement travailler sur nous-mêmes, puisque telle est la tâche essentielle qu’il nous faut maintenant nous efforcer d’exécuter à chaque instant et en chaque circonstance de notre vie présente et à venir. 

 

Chapitre 17 : Et surtout, gardons-nous bien de bien vouloir

jeter la pierre sur autrui 

.

 

Leave a Reply

*