.

.

Et si cela avait été ainsi

.

Chapitre 13 : ET SI LE FILS DE L’HOMME

AVAIT BIEN RÉÉCRIT

LUI-MÊME SON MESSAGE

……………………………………………………….

 

 

 

Et malgré tout ce que j’ai pu avancer, tout ce que j’ai pu percevoir, ce que j’ai pu suspecter ou soupçonner et en définitive tout ce que j’ai pu croire, ressentir ou pressentir au plus profond de mon être, risquons-nous maintenant à exécuter cet exercice incroyable et ce « grand écart » qui consisterait malgré cela à admettre totalement que ce qui nous est dit et rapporté par les dirigeants actuels qui vivent sur La Montagne, cette éternelle Montagne du Salut , et acceptons alors cette approche selon laquelle le Seigneur ait bien Lui-même réécrit et de Sa propre main Son Message Sacré, peut-être aidé et en tout cas soutenu en cela par Son entourage le plus proche et qu’en conséquence, Ses « successeurs » directs aient bien restitué historiquement et fidèlement la stricte, l’exacte et complète vérité.

.

Il va donc falloir pour cela que je révise et mette de côté et même à bas tous les développements et arguments que j’ai pu jusqu’ici avancer peut être inconsidérément, en tout cas imprudemment et certainement présomptueusement, voire même beaucoup plus en avançant des thèses et des constructions intellectuelles fabriquées de manière malhonnête, irrespectueuse et surtout sacrilège pour me transformer dorénavant en une sorte d’« avocat du diable » (si toutefois, je puis m’exprimer de la sorte !) afin de pouvoir cette fois-ci essayer de défendre et au besoin, bec et ongles, cette thèse et réalité du message en trois tomes que j’ai pu personnellement découvrir et aborder il y a de cela déjà un peu plus de trente ans, et par voie de conséquence prêter à cette version ultime du Seigneur toutes les vertus puisqu’elle est tout de même censée et selon ses représentants et successeurs directs « officiellement » provenir des Hauteurs les plus extrêmes et donc inaccessibles à chacun des petits esprits humains d’évolution dont je fais partie et qui se préoccupe ou s’interroge (à juste titre selon mon avis) à propos de ce sujet tout de même extrêmement important.

 

Et de ce fait, tout ce qui est véhiculé par les tenants et croyants d’un message antérieur dit originel ne saurait être admis et de plus toléré de la moindre manière. En effet, tout ce qui a pu être expliqué et développé jusqu’à présent dans cette tentative d’essai ou ce semblant de recherches et de réflexions s’effondre alors naturellement et inéluctablement de soi-même puisque La Parole Sacrée véritable et authentique ne pouvait incontestablement qu’être léguée, rassemblée et par la suite sauvée par ceux-là mêmes qui de façon avérée et certaine avaient tout aussi formellement et clairement « fait leurs preuves sur le terrain » en accompagnant durant une bonne partie de leur vie et en ayant servi avec fidélité et dévouement et plus précisément au mépris du danger environnant les dernières années de Sa vie le Seigneur jusqu’à Son tout dernier souffle.

.

En raison de l’accumulation de tout un ensemble de faits et de circonstances particulièrement tragiques traversés à l’époque et qui furent provoqués par le vouloir humain, mais également à cause du comportement plus que médiocre des fidèles et appelés qui s’étaient présentés et avaient même vécu pour une partie d’entre eux à La Montagne ainsi que l’attitude nettement en retrait de l’ensemble des hommes envers La Lumière et particulièrement en face du Message Divin qui était pourtant déjà offert et mis à la disposition depuis quelques années de la population humaine de cette terre, cette Œuvre magistrale ne devait et ne pouvait par conséquent qu’être remaniée et transformée et ce justement parce que La Parole Divine n’était plus du tout perçue et entendue avec son véritable sens par les hommes de la terre.

.

Elle ne pouvait plus par conséquent être distinguée clairement et distinctement par les pauvres êtres humains de cette terre en raison de la bassesse ambiante, tellement la notion de Dieu et toutes les valeurs qui L’entouraient s’étaient-elles trouvées totalement dépréciées et même complètement perdues au fil du temps dans leur conscience.

.

En définitive, la triste et affligeante réalité concernant le comportement de l’homme parvenu à cette époque si troublée et la marche progressive qui se voulait ascendante (et non balbutiante et chaotique) de l’histoire de l’humanité ne correspondaient plus du tout aux exigences réelles du moment, lesquelles étaient pourtant réclamées depuis la nuit des temps par La Lumière, et bien entendu, toutes les exhortations voulues, lancées et exigées de DIEU et de Ses Fils envers leurs créatures s’étaient ainsi trouvées complètement transformées et bouleversées.

.

Autrement dit, par l’exercice du libre arbitre des esprits humains toujours agissant selon les Lois éternelles et aussi par les conséquences funestes provenant de la déviation complète et de la perversion totale du mouvement historique, économique, social, politique et militaire qui se sont produites en cette période et qui ont donc engendré des anomalies et des monstruosités de la part des êtres humain, la pression continue de la Force et de la puissante présence du Seigneur conjointement exercées sur cette terre devenaient vaines puisque inopérantes, et cela en raison même du mauvais vouloir des esprits d’évolution qui s’étaient en grande partie voués à Lucifer et aux ténèbres, et ce consciemment ou inconsciemment.

.

Cela est bien confirmé par quelques-unes des questions suivantes qui appellent toujours les mêmes réponses concernant l’immense faute commise par les femmes et hommes de cette terre : comment se fait-il que le Message ainsi que tous les autres ouvrages émanant de Sa plume n’aient pas eu en réalité cet impact et cette force, cet éclat qui auraient dû et pu réveiller immanquablement cette humanité vraiment trop endormie dans tous les domaines de la vie et devenue en particulier sur le seul plan spirituel complètement paresseuse ?

.

Pourquoi donc, avant que ne commencent véritablement les épreuves ou les avant-conflits, et qu’ensuite en ces heures désespérantes de tourmentes guerrières tellement noires et si tragiques, beaucoup ne vinrent pas à La Montagne et aussi nombre de Ses fidèles ou même des appelés ne répondirent pas à l’Appel, ou s’ils y donnèrent  suite le lâchèrent ou même plus méprisable encore, le trahirent en plein milieu de cette nuit glaciale qui enveloppait puis enserrait comme un linceul de plus en plus fortement la terre de son emprise ?

.

Comment se peut-il que les querelles et les divisions soient survenues aussi rapidement après Son départ, alors que l’unité, le rassemblement, la conviction et la foi devaient nécessairement régner parmi tous les Porteurs de Croix et plus particulièrement chez les élus les plus proches, donc ceux qui étaient censés accompagner et guider, puis mener cette humanité terrestre vers le futur Royaume millénaire ?

.

Un peu plus tard, après la fin du conflit mondial proprement dit, les ténèbres qui étaient toujours autant présentes, agissaient encore de façon tout aussi sournoise dans l’ombre, puis ensuite tout à fait ouvertement en s’emparant notamment du fait qu’il existerait un autre Message et en instillant ainsi peu à peu et dans le temps ce doute pernicieux et ce venin destructeur parmi l’ensemble de celles et ceux qui avaient pourtant à travers le « Message de dernière main » pleinement reconnu le Seigneur et en outre reçu la Scellée comme gage de leur maturité et preuve de leur responsabilité en des temps aussi obscurs.

.

D’ailleurs, ce Message que l’on voulait à tout prix ressortir et que l’on tenter d’exhumer et de ranimer, n’existait plus en tant que tel étant entendu que le Seigneur L’avait réécrit et L’avait retravaillé durant Ses toutes dernières années de souffrances et de sacrifices afin que l’Œuvre complète et définitive qu’Il offrait à cette humanité affaiblie et appauvrie soit pleinement achevée et soit en tous points parfaite à l’ultime moment et accomplissement de Sa vie et de Sa Mission, tout cela pour que les hommes puissent enfin disposer d’un instrument fiable, infaillible, sûr et crédible, qui soit à leur portée et indispensable à leur future application après toutes ces années extrêmement sombres et désespérément noires, mais cependant infiniment riches d’enseignements pour le Seigneur qui avait ainsi pu juger réellement et concrètement de l’état exact et surtout désespérant dans lequel se trouvait cette planète et ce, jusqu’à Son départ définitif.

.

Ses derniers proches et plus particulièrement Ses familiers provenant Eux aussi des Hauteurs les plus Lumineuses et Sublimes avaient toujours aidé et accompagné jusqu’au bout le Seigneur et qui plus est, au péril de leurs vies pour que le Message ultime et achevé qu’Il avait douloureusement élaboré et retranscrit dans Ses derniers et durs instants de Sa vie terrestre ne soit pas détruit et qu’ainsi il soit sauvegardé, afin qu’il puisse être remis aux hommes et porté à leur connaissance en Le diffusant sur toutes les parties de la planète en vue de leur sauvetage final.

 

Toutes les allégations ou thèses rapportées par les détracteurs du Message 1949/1951 ne peuvent donc qu’être balayées puisque le Seigneur percevait lucidement et objectivement où en était arrivée l’humanité de cette terre qui allait inexorablement à sa perte et Il voyait bien dans quel état lamentable et pitoyable elle était parvenue, avec le renoncement, la capitulation et la trahison de nombre de ceux qui L’avaient pourtant accompagné et suivi seulement quelques petites années auparavant à l’époque des semailles et du commencement de la floraison.

.

De plus, la situation de la planète terre et de ses habitants ayant tellement changé et surtout régressé en l’espace de si peu de temps que le Seigneur ne pouvait que modifier et compléter le Message existant qui ne répondait plus du tout à l’attente et aux besoins spirituels mais aussi aux nécessités plus prosaïques de l’époque présente, ainsi qu’aux années ultérieures toutes proches qui allaient nécessairement venir dans un climat différent, mais également beaucoup plus prometteur puisque l’horreur et la destruction complète représentées par la guerre ne pouvaient forcément durer et s’éterniser et qu’un nouveau monde devait obligatoirement et nécessairement succéder à ce chaos et se reconstruire sur les ruines existantes, qu’elles fussent d’ordre matériel ou spirituel.

 

Avec notamment cette édition présentée en trois volumes, une marche graduelle était là aussi proposée et offerte au lecteur ainsi qu’au chercheur sincère afin que ceux-ci puissent cheminer de la meilleure manière possible sur cette voie ascendante de la connaissance que transmettait le Seigneur. Je pourrais évidemment continuer d’avancer les arguments et thèses qui vont dans le même sens, mais avant de quitter cette position d’avocat de la défense, je retiendrai cependant cette toute dernière raison : pourquoi la très proche « famille » composant l’entourage immédiat du Seigneur, donc issue des Plans les plus hauts, soit Madame Maria, Mademoiselle Irmingard, Monsieur Alexander, ou le Porteur de La Parole et le garant du Message en la personne de Monsieur Herbert Vollmann, ce dernier accompagné de son épouse Elisabeth ainsi que plusieurs autres personnages les plus proches comme les apôtres et les chevaliers, tous spécialement et soigneusement préparés depuis des centaines voire des milliers d’années afin d’accompagner et servir le Seigneur sur terre dans cette mission ultime auraient ainsi au tout dernier moment abandonné ou « trahi » ce dernier ?

.

Ce serait donc insinuer et admettre que La Lumière se serait leurrée, trompée et même illusionnée en n’ayant pas ou mal prévu, pas su ou pu établir un programme différent que l’on pourrait qualifier aujourd’hui de « plan de sauvetage » suffisamment efficace pour épargner au dernier moment Le Seigneur Lui-même et également sauver cette humanité qui allait irrémédiablement à sa perte !

 

Cette misérable et cette plus que sommaire et inconvenante thèse ne peut être permise et même seulement envisagée, car La Lumière sait et discerne exactement où se dirige l’humanité selon les voies qu’elle a empruntées tout en amont de son long et tortueux parcours. Elle prévoit et anticipe effectivement à chaque étape importante ou décisive de sa longue et chaotique histoire toutes les possibilités, et donc vouloir admettre et cautionner ainsi cette théorie selon laquelle les acteurs spirituels ou plus encore des Entités plus élevées et lumineuses se situant dans cette hiérarchie, donc de tout premier plan et qui étaient présents dans cette séquence historique du dernier siècle écoulé puissent travestir la Vérité lorsqu’il est affirmé que le Message du Graal n’a pu être réécrit que par le Seigneur Lui-même relève à proprement parler de l’infamie, du déshonneur et du blasphème.

.

Etant donné l’endroit et la place exacts où se trouvait et se mettait l’humanité à cette phase et même conclusion du temps décisive et cruciale pour elle et de son devenir, le Message ne devait et ne pouvait alors qu’être transformé, et telle était bien la Volonté exprimée par DIEU LE PERE, et mise en œuvre au tout dernier moment par Son Fils IMANUEL.

.

Et cela ne pouvait être bien entendu effectué que par le Fils de l’Homme Lui Seul, et personne d’autre n’aurait pu réaliser cet immense, intense et ultime labeur qui ne pouvait être entrepris et achevé que par Lui-même ; et faut-il encore ajouter que personne n’aurait pu Le dissuader de le faire à Sa place ou simplement sous Sa Seule dictée ou directive.

.

En outre, est-il besoin de préciser et d’affirmer que cette dernière hypothèse n’aurait pu s’imaginer ou se concevoir car Il était, Il est IMANUEL le Fils de l’Homme et comme tel, Il ne pouvait justement qu’accomplir et que parachever de Lui-même Sa Mission Sacrée en suivant intégralement les instructions et les orientations que Lui avaient été données et transmises par Son PERE suite à la terrifiante, rapide et lamentable faillite des esprits d’évolution intervenue sur cette terre.

 

Au surplus, tenter de vouloir faire croire que le Seigneur n’avait pas terminé Sa Mission et qu’Il devait nécessairement venir une nouvelle fois sur terre pour la compléter et la parfaire relève là aussi de l’infamie, de la déraison la plus complète et de plus contredit ainsi toutes les affirmations contenues dans le Message de Vérité, puisqu’il est bien précisé que cette incarnation était la dernière et qu’Il ne reviendrait donc pas sur ce plan terrestre car Il dirigera de Lui-Même l’Edification du Royaume sur des plans supérieurs et non sur notre petit globe. Cela a été en quelque sorte pleinement confirmé par ce simple et bref témoignage de Monsieur Joseph Wagner avec les quelques paroles qu’il rapporta du Seigneur lorsqu’Il prononça précisément et utilement à ce sujet :

Le Seigneur dit aussi : « Aucun Fils de Dieu ne posera plus le pied sur cette partie de Terre car le pied divin a été retiré pour toujours ».

.

En outre, il faut bien préciser que tous les préparatifs inhérents à cette action ainsi que l’immense peine et l’effort incroyable que La Lumière et le Seigneur en particulier auraient dû nécessairement déployer afin qu’un tel événement puisse seulement être envisagé et finalement se réalise de manière concrète sur notre petit plan terrestre s’avère strictement impossible. En effet, il nous faut songer et bien se remémorer que des centaines, des milliers d’années même furent nécessaires et indispensables à la venue du Fils de l’Homme Imanuel afin qu’Il puisse s’incarner après Celle du Sauveur, le Fils de Dieu Jésus, et là aussi malheureusement suite à la cruelle dérive des esprits d’évolution peuplant cette planète.

.

Alors, un espace de temps de seulement quelques années ou même plus de quelques petites dizaines d’années au moins pour que puisse là aussi se reproduire un tel acte de La Lumière est absolument irréalisable et cette opinion constitue par conséquent une bien triste illusion et une impensable méprise qui sont colportées et véhiculées par la pure imagination de cerveaux malades ou d’esprits incroyablement faibles porteurs de rêves chimériques.

 

 

 Chapitre 14. LES LOIS IMMUABLES

FLUENT A TRAVERS L’UNIVERS ET REVIENNENT  

inexorablement vers nous

.

Leave a Reply

*