histoire

.

L’EXEMPLE DE HJALFDAR

………………………………….

Lorsque je lis dans les textes de lumière les enseignements relatifs aux recommandations à suivre pendant la grande époque de détresse et de nuit noire qui maintenant va s’abattre sur l’humanité, je me rends compte comment le récit concernant la vie de HJALFDAR aux temps préhistoriques  constitue un parfait exemple à suivre.

.

Les   Enseignements de la Lumière pour le dernier secours de l’humanité insistent sur l’importance et la nécessité absolue de rétablir la liaison avec les êtres essentiels afin de se laisser guider par eux au cours de cette fin de jugement. De  réapprendre à reconnaitre leurs signes et avertissements.

.

La relecture d’EPHESUS sous l’éclairage des Enseignements de la Lumière pour le dernier secours de l’humanité est très enrichissante.  Encore faudra t il que ce soit le livre d’Ephesus qui n’a subi aucune modification ou suppression de passages.

.

Hjalfdar et sa femme  Holda voyaient tous les essentiels, ils les aimaient et leur parlaient quant à eux, ils les comprenaient et les  écoutaient, répondant à leur façon.

.

La nature pure de Holda permettait à toute l’essentialité pure et élevée de se lier toujours plus solidement à elle et de former à partir du spirituel des courants plus puissants et plus lumineux qu’elle recevait tous de cette façon. De même que la haute et pure essentialité s’approchait d’elle, de même les petits essentiels plus proches de la matière pouvaient se manifester à travers elle.

.

Et chaque fois que Hjalfdar et son peuple étaient en danger, ils s’adaptaient entièrement à l’essentialité. C’est pourquoi cette dernière pouvait étendre sa protection sur eux de la même façon qu’elle le faisait avec amour pour tous les animaux de la forêt.

.

Hjalfdar et son peuple étaient reliés aux êtres essentiels qui les guidaient en toute chose. Grace à l’aide des essentiels ils ont pu traverser les grands bouleversements  de leur époque avec succès. 

.

D’après les signes que lui donnaient les essentiels par l’intermédiaire de certains animaux ou grâce aux jeux de la lumière et de l’ombre, à l’odeur de l’herbe, au degré d’humidité, grâce au vent et au sable, Hjalfdar en particulier savait reconnaître plusieurs jours, et bien souvent même plusieurs lunes à l’avance, quand et où des éruptions se reproduiraient. …

.

En ces temps de fin de jugement il nous est demandé de nous relier au mouvement des êtres essentiels, de nous relier aux géants, aux sylphes, à tous les autres êtres du vent et de l’air, aux gnomes,  aux ondines, à tous les petits et les grands essentiels.

.

D’apprendre à vibrer avec eux, afin qu’ils nous aident à dénouer les derniers fils sombres et ensuite nous protéger dans les tempêtes les plus puissantes et les plus destructrices, dans les différents moments des bouleversements qui viennent sur notre monde ou bien de nous guider vers des lieux plus sûrs.

.

De grand changements et transformations vont se déclencher sur toute la surface la terre qui seront accompagné par des bouleversements majeurs et des catastrophes naturelles. Mais ceux-ci n’arriveront jamais par inadvertance ou par surprise, car les êtres essentiels enverront toujours des signes et des avertissements à l’avance et ceci même plusieurs fois.

.

Voila pourquoi dans  les Enseignements de la Lumière pour le dernier secours de l’humanité on nous exhorte à Faire attention à leurs signes, d’apprendre à les reconnaitre et à les comprendre et à être  attentifs face leurs activités.

.

Nous sommes appelés  à observer le ciel, le soleil, les nuages, le vent, la pluie,  les animaux, les oiseaux, grands et petits, domestiques et sauvages ,à observer et faire attention à la nature, à l’eau, aux ruisseau, aux fleuves, à la mer, à la neige à travers lesquels des signes et des avertissements nous seront communiqués.

.

Grâce à cette vigilance, à ce lien d’amour et de confiance avec les essentiels ils pourront nous accorder aide et  protection durant cette époque difficile qui vient.

.

L’exemple de Hjalfdar et de son peuple est donc très riche en enseignements en cette fin de jugement où les êtres essentiels nous appellent à une coopération des plus étroites si nous voulons subsister.

 

Une contribution de Monsieur GNAN Emmanuel

Daloa, le vendredi 14 février 2014.

 

Leave a Reply

*