brebis

Il ne doit pas être

comme un mouton de Panurge

qui suit aveuglément ce qu’on lui dit ou dicte,

et qui l’emmène à se jeter par-dessus la falaise

parce que les autres le font.

**********************************************************

 

Chaque être a le devoir de faire l’effort de ressentir par lui-même et de faire sa propre opinion sur le chemin à suivre, et sur ce qui lui est demandé par la Lumière, car il doit devenir un être vivant et vibrant dans les Lois de la Parole de Lumière, un être responsable,  et en cela il ne doit pas être comme un mouton de Panurge qui suit aveuglément ce qu’on lui dit ou dicte, et qui l’emmène à se jeter par-dessus la falaise parce que les autres le font.

 

Le Seigneur veut des êtres libres et vrais, des êtres qui veulent vraiment Le servir, servir la Lumière et la Volonté de Son Père. Des êtres qui obéissent à Sa Volonté en s’insérant joyeusement, librement et fidèlement dans les Lois de la Sainte Parole de Lumière, de Sa Parole Véritable. (Le Message du Graal 1931)

 

Car chaque esprit devra rendre des comptes devant les yeux de la Lumière et non pas devant les yeux des hommes, et c’est en cela que l’on est seul face à son choix et au chemin que l’on prend.

 

Mais l’être sincère et vrai trouvera le chemin de la Lumière, car guidé il est.

 

Mais celui qui n’est pas sincère et vrai ne pourra pas trouver le chemin de la Lumière, mais déambulera sur le chemin des hommes comme un homme ivre, ivre de sa propre paresse, prisonnier de son intellect et de son orgueil qui se dressent contre la Volonté de la Lumière.

 

L’heure du choix sonne toujours plus fort aux oreilles des humains de la terre, et l’heure n’est plus à la mollesse et à l’incertitude, mais à ce que l’être doit affirmer maintenant : son appartenance à la Lumière ou aux ténèbres.

 

 

 

Leave a Reply

*