Réflexion de Soualiho14

 

Le problème :

Une lettre ulcérée que j’ai reçue de Monsieur L, me pousse à me poser des questions : mon blog peut-il susciter autant de haine de la part de personnes qui prétendent œuvrer pour le Fils de l’Homme ? Que dois-je faire face à cette poussée d’hostilité ? Comment faire pour ne pas me laisser déstabiliser par ces mails injurieux dont certaines personnes prennent le malin plaisir de m’accabler ?  Je pose mal le problème, car il est centré sur ma petite personne. Il manque d’objectivité, de détachement et de distanciation. Je repose donc le problème : Que doit faire l’être humain pour ne pas se laisser atteindre par les attaques de personnes qui veulent le déstabiliser et l’empêcher de continuer son action au service de la Lumière ?

 

La solution :

Cette attaque nous montre que l’heure du choix est là : soit l’abîme soit la Lumière. Et nous devons prendre conscience de ce fait. Notre regard doit s’ouvrir de plus en plus pour nous montrer ce qui n’est pas juste, ce qui vient des ténèbres pour pouvoir déjouer les courants ténébreux afin de ne pas nous laisser prendre par eux.

 

Nous devons apprendre à ne pas nous laisser atteindre par les attaques des ténèbres qui veulent nous déstabiliser et nous empêcher de continuer notre action pour servir la Lumière. Nous devons nous renforcer pour ne pas nous laisser entraîner par ce qui veut nous faire chuter, que ce soit en nous ou par les autres.

 

En nous cela peut s’immiscer par le doute, le désespoir, la confusion, la peur, la souffrance, le découragement. Et alors nous ouvrons la porte à ce qui veut nous faire chuter, et du coup les courants ténébreux venant des autres peuvent aussi s’engouffrer en nous et nous déstabiliser, jusqu’à nous faire perdre le chemin de la Lumière.

 

Il nous faut agir en toute rigueur, et apprendre aussi à faire le tri dans tout ce qui vient à nous, car ainsi nous restons sous la Protection de la Lumière.

 

A travers toutes ces expériences, toutes ces attaques, nous devons renforcer notre conviction et notre amour de servir le Seigneur en agissant dans sa Parole, et en La laissant rejaillir de nous à travers nos paroles, nos actes, nos pensées, et la façon de diriger notre vouloir.

 

Et c’est cela qui fait que l’on va ancrer toujours plus notre vouloir de servir, en devenant des rocs solides et inébranlables, en devenant des colonnes de lumière, en devenant des phares lumineux dans les ténèbres de la terre, afin que ceux, qui appellent vers Elle, qui veulent vivre en Elle, que ceux-là puissent La trouver. 

 

 

Réflexion de Monsieur JM,

 

Cher Monsieur Soualiho,

Je vous soutiens dans votre réponse et votre chemin et lorsque comme vous je reçois des attaques, je me permets en toute humilité de m’appuyer sur une réponse aux questions que le Seigneur donna lors de Sa dernière incarnation:

« Ce que les êtres humains disent de mon Message et des réponses que j’ai données aux questions qui me furent posées, m’est parfaitement indifférent. Il m’est indifférent que cela leur convienne ou non. Les approbations les plus chaleureuses ne me touchent pas davantage que les lettres bien intentionnées voulant me donner des leçons, ou même les attaques acharnées, que celles-ci soient correctes ou entachées de mépris. Je sais que, pour nombre d’esprits humains, l’heure n’est plus éloignée où l’immense détresse de leurs âmes brisera violemment les limites que constitue pour eux leur incapacité de compréhension. Par ce moyen seulement, ils parviendront alors à comprendre et à saisir mes Paroles, ce qu’ils sont tenus de faire s’ils ne veulent point sombrer dans leur actuelle empêtrement.

Insensible à l’amitié ou à la haine, je poursuis ma route. C’est pourquoi je ne puis concevoir les nombreuses agitations qui s’emparent de particuliers ou de groupes entiers; car celui qui ne veut pas recevoir ma Parole, n’a qu’à la laisser! Je ne l’impose à personne et n’ai pas davantage l’intention d’en faire «une affaire». Que chaque être humain voie lui-même ce qu’il en fera. »

ABDRUSCHIN

 

Voici alors la conclusion que nous avons:

« A notre humble mesure, nous disons la même chose, que cela plaise ou pas, nous n’en faisons pas une affaire personnelle et cela nous laisse parfaitement indifférent. Bien sûr, une grande et intense joie nous réunirait si nous partagions le même ressenti.

Nous sommes arrivés à l’heure des comptes, Le Seigneur est présent et Il nous regarde chacun personnellement, à chacun de voir avec lui-même : la Parole de Dieu est là pour ceux qui veulent y puiser ou pas et ainsi avoir les réponses ou pas.

C’est l’époque du « oui » ou du « non » et personne ne peut influencer personne, à chacun d’examiner en toute conscience et de voir, la Parole de Dieu ou les délires intellectuels de l’orgueilleux être humain ?

 

JM

 

Source : http://graal1931.politicien.fr/2013/09/20/attaque-et-defense/#comments

 

 

 

Comments

  1. JM said:

    Cher Monsieur,
    Je vous soutiens dans votre réponse et votre chemin et lorsque comme vous je reçois des attaques , je me permets en toute humilité de m’appuyer sur une réponse aux questions que le Seigneur donna lors de sa dernière incarnation:

    « Ce que les êtres humains disent de mon Message et des réponses que j’ai données aux questions qui me furent posées, m’est parfaitement indifférent. Il m’est indifférent que cela leur convienne ou non. Les approbations les plus chaleureuses ne me touchent pas davantage que les lettres bien intentionnées voulant me donner des leçons, ou même les attaques acharnées, que celles-ci soient correctes ou entachées de mépris. Je sais que, pour nombre d’esprits humains, l’heure n’est plus éloignée où l’immense détresse de leurs âmes brisera violemment les limites que constitue pour eux leur incapacité de compréhension. Par ce moyen seulement, ils parviendront alors comprendre et à saisir mes Paroles, ce qu’ils sont tenus de faire s’ils ne veulent point sombrer dans leur actuelle empêtrement.

    Insensible à l’amitié ou à la haine, je poursuis ma route. C’est pourquoi je ne puis concevoir les nombreuses agitations qui s’emparent de particuliers ou de groupes entiers; car celui qui ne veut pas recevoir ma Parole, n’a qu’à la laisser! Je ne l’impose à personne et n’ai pas davantage l’intention d’en faire «une affaire». Que chaque être humain voie lui-même ce qu’il en fera. »

    ABDRUSCHIN
    Voici alors la conclusion que nous avons:

    « A notre humble mesure, nous disons la même chose, que cela plaise ou pas, nous n’en faisons pas une affaire personnelle et cela nous laisse parfaitement indifférent .Bien sûr, une grande et intense joie nous réunirait si nous partagions le même ressenti.

    Nous sommes arrivés à l’heure des comptes, Le Seigneur est présent et il nous regarde chacun personnellement, à chacun de voir avec lui-même : la Parole de Dieu est là pour ceux qui veulent y puiser ou pas et ainsi avoir les réponses ou pas.

    C’est l’époque du « oui » ou du « non » et personne ne peut influencer personne, à chacun d’examiner en toute conscience et de voir, la Parole de Dieu ou les délires intellectuels de l’ orgueilleux être humain ?

Leave a Reply

*