.
.
.

Nzigou : 18 Avril 1875

 

Aujourd’hui 18 Avril, en ce jour anniversaire de la naissance sur notre petite terre de notre Seigneur ABDRUSCHIN, Père nous Te remercions de ce Grand Sacrifice. Tu as laissé Ton Saint Fils et à travers Lui Ta Volonté descendre encore une fois ici-bas afin de nous apporter le Pain de la Vie à nous pauvres pécheurs.

 

En réponse à la demande de Ton Fils Jésus qui promit autrefois d’envoyer Le Fils de l’Homme afin qu’Il nous amène dans la totalité de la Vérité. Et cela malgré le crime odieux dont notre espèce inconsciente s’était rendue coupable en crucifiant celui Qui nous apporta la seule possibilité de Salut, ce Salut par l’expression de Son Amour qui Est Ton Amour et qui est La Parole Divine, Tu as bien voulu accomplir la Prière de Ton Saint Fils « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font! ».

 

Aujourd’hui la Parole a été inscrite et consignée en La Sainte Ecriture dans le Message venu du Saint Graal et par le Saint Graal, la Coupe, La Source de Vie, Le Point Central de notre existence, l’origine de notre existence, Le Fils de l’Homme, IMANUEL.

 

Il fait UN avec Sa Parole, et Elle est la même hier, aujourd’hui et demain, au commencement et pour l’éternité.

 

Aujourd’hui en ce jour anniversaire, nous sommes fiers, fiers de la constance de Ton Amour même à nous petite créatures misérables, fiers de voir que Ta Lumière brille dans la conscience de notre existence, fiers que Tu nous accordes ce souffle de vie, et surtout fiers que la terre soit le dernier point d’ancrage de la Lumière afin que non seulement Elle subsiste, mais ne disparaisse à cause de l’engourdissement des êtres humains qui la peuple.

 

Aujourd’hui, en accomplissement à la Sainte Parole transcrite par Ton Saint Fils, IMANUEL, Tu as permis que Le Fils de L’homme pose Ses pieds à nouveau sur cette petite planète afin que ceux qui aspirent encore à la Lumière puissent trouver le soutien afin de traverser la purification de la terre et le jugement final inévitable.

Aujourd’hui ce soutien est non seulement activé par la Présence du Juge car tout ce qui aime la justice et la Vérité doit  naturellement s’élever par affinité.

 

Père merci de ce cadeau merveilleux et inimaginable qu’est l’envoie de Ton saint Fils, Le Fils de l’Homme pour nous offir une dernière occasion de devenir des esprits humains digne de porter ce nom.

 

Que tout ce qui émane et jaillit de nous : nos intuitions profondes, nos vouloirs sincères, nos pensées quotidiennes, nos paroles et nos actes soient l’expression de notre gratitude pour ce Sacrifice Inestimable.

 

Que Ton Saint NOM soit sanctifié!

 

Amen

 

 

No Comments »
 
.
.
.
18 avril 1875 : Naissance d’ABDRUSCHIN le Fils de l’Homme
………………………………………………………………………

 

Ce jour est béni, car l’humanité a reçu à travers lui, le Bien le plus précieux dans l’éternité de son évolution.

 

 

En moi, il évoque de la joie et aussi de la douleur par rapport à l’accueil que nous en avons fait.

 

Et je crois c’est l’objet de notre présence ici sur  terre.

 

Vivre à nouveau ce jour, c’est être conscient que le dernier Rayon de Son Amour, à travers Sa Volonté nous touche.

 

 

Je vous souhaite à tous une joyeuse nostalgie pour ce jour.

 

Achille

 

No Comments »

 

 

 

Nzigou : Que Pâques naisse en vous !!!

********************************************************************************

 

Comme de coutume, nous allons célébrer la Fête de Pâques en ce dimanche 31 Mars de cette année 2013.

 

Et « que Pâques naisse en vous », telle fut l’exhortation de Notre Seigneur et Roi.

 

Un grand saisissement et une profonde tristesse s’emparèrent aussitôt de la Création entière lorsque les hommes décidèrent de crucifier Celui qui leur apporta la Sainte Parole et ouvrit ainsi aux hommes le chemin vers la Rédemption par cette Parole et Son Amour.

 

Autant la chute de Judas et sa trahison étaient graves car les ténèbres réussirent à pénétrer là où elles ne devaient pas aller tout comme plus récemment avec ABDRUSCHIN, autant les proches qui accompagnèrent les deux Fils de Dieu prenaient à la légère le poids de leur mission et tous les avertissements que les Envoyés Divins leurs prodiguaient chacun à leur tour, ces hommes se rendirent bien compte juste après quand l’expression de leur faillite devait se révéler par la violence des hommes.

 

Autant la trahison de Judas et celle des proches d’ABDRUSCHIN furent extrêmement graves, mais plus grave encore fut la folie des hommes qui allèrent jusqu’aux crimes : crime contre le Fils de Dieu, crime contre la Sainte Parole et crimes de toutes sortes qui continuent à se perpétrer aujourd’hui.

 

Ces mêmes hommes qui crièrent “hosanna” quand le Fils de Dieu apaisait leur misère terrestre à travers les miracles pour lesquels Il n’était pas obligé de démontrer qu’Il était Le Fils de Dieu. Mais Il le faisait simplement par bonté pour tous ces hommes qui avaient transformé eux-mêmes leur chemin terrestre, en une vie misérable, en une vie de larmes de douleur et d’incompréhension, en un chemin de malheur à travers leur décisions d’autrefois ou présentes.

 

Mais quand arriva l’heure du choix entre le crime, le vol, la méchanceté, le mensonge, la cupidité, l’impatience, le péché, et l’Amour, la Vérité, la Justice, les hommes en affinité avec leur nature choisirent alors de Le crucifier. Et d’ailleurs les récentes expériences montrent encore que si rien ne les arrêtent, ils choisiront toujours et toujours : « crucifions-le« .

 

Au grand étonnement de Pilate et de Barabbas eux-mêmes qui symbolisaient tout ce qui était mauvais, et sous le contrôle des responsables religieux de l’époque, les hommes choisirent de continuer dans le péché et le mensonge au détriment de la Vérité et de la sollicitude de l’Amour du Créateur.

 

Courageusement et fièrement, Le Seigneur Jésus ne recula pas devant cette brutalité humaine et innommable. Lui qui n’avait rien fait de mal, mais qui avait juste apporté Son soutien par La Parole en vue du Jugement final, subissait une atrocité sans pareille.

 

Comme le jour s’assombrissait fortement. Comme cette folie des hommes devait étonner les êtres de Lumière. Mais la même folie ne se repète-t-elle pas sous nos yeux, dans cette hostilité des personnages importants du Message du Graal contre le Canal et les Enseignements de la Lumière pour le dernier secours de l’humanité. A deux millénaires d’intervalle, c’est toujours la même haine contre la Volonté et l’Amour de Dieu. Et tout cela pourquoi ? Pour dominer l’esprit paresseux des hommes. Laissons là ce sujet pour revenir au calvaire que nous avons fait subir à l’Amour de Dieu Jésus.

 

Sur la route de Golgotha, les mains et les larmes de Ses fidèles l’accompagnèrent mais ils ne pouvaient rien. Ils n’étaient qu’une minorité impuissante et insignifiante. Une quantité négligeable.  L’humanité dans son immense majorité supporta bien volontiers cet acte odieux. Des femmes et des hommes qui ne Le connaissaient même pas et ne L’avaient jamais rencontré L’insultèrent et crachaient sur Lui. Une vile canaille qui n’avait d’humain que la face raillait et bafouait le Fils de Dieu. Quelle horrible image lorsque l’on sait que le Seigneur Jésus est l’Amour de Dieu incarné et que cet Amour constitue ainsi le point de départ de toute extension de la Lumière qui peut prendre forme grâce à Lui.

 

Malgré cette hostilité et dans son immense Amour, JÉSUS permit tout de même que s’accomplisse la promesse faite aux Apôtres quelques jours plus tôt et Il sollicita une fois de plus le Pardon de Son Père à l’égard des hommes qui étaient résolus à Lui faire du mal, mais pour la Divinité, Volonté, Parole et acte font Un, donc Le Seigneur JÉSUS ne voyait pas leurs petites vilénies car Son Regard était posé seulement sur ceux qui tenaient à leur propre salut.

 

Le pardon fut accordé et les hommes furent autorisés néanmoins à recevoir La Parole une dernière fois avant le jugement final qui balaiera tout le mal de la surface de la terre quand l’heure fatidique sonnera.

 

Le Fils de l’Homme fut autorisé à descendre Lui-même ici-bas.  Et cette Parole fut consignée par écrit dans Le Message du Graal achevé et paru en 1931, Quelle Grâce et quel Sacrifice furent Ceux du Créateur qui permirent ainsi à Son autre Fils qu’est Sa Volonté après ce que les êtres humains de cette terre avaient fait subir à Son Autre Fils, puisse revenir ! Cela est vraiment insaisissable. L’Amour de Dieu Est et Restera éternellement en dehors de nos petites notions humaines.

 

Effectivement sans ces deux sauvetages capitaux pour la survie de l’humanité, nous serions absolument perdus car sans repère dans cette boue, ce marécage sombre qui inonda nos plans.

 

Avec le Fils de l’Homme tout comme avec le Fils de Dieu,  la voie vers l’accomplissement ne s’est pas effectuée sans peine ; les chutes, les trahisons, les injures, les crachats et par conséquence, les crimes se reproduisirent à une échelle de plus en plus grande mais cette fois en plus des crimes psychiques que les hommes apposaient contre la Volonté de Dieu, les hommes s’entretuèrent par millions, mais cette fois l’envoyé de Dieu fut du moins épargné physiquement.

 

La Parole annonça Elle-même que Le Fils de l’Homme procédera Lui-même à l’édification sur terre du Royaume du Dieu afin que tout ceux qui veulent garder et développer leur conscience d’esprit puissent apprendre comment ils doivent vivre dans la Création grâce à la Parole Vivante et puissent le faire désormais sans subir les attaques de tous ces éléments perturbateurs.

 

Et malgré la faillite de l’humanité pendant la dernière venue du Fils de L’ Homme en Germanie, Le Père accepta la demande du Seigneur de revenir sur terre afin que puisse être sauvés les quelques étincelles d’esprit qui aspirent encore à la Lumière. Une fois de plus le Seigneur foule notre terre de Ses Pieds afin que la Parole qu’Il scella s’accomplisse dans sa totalité ici sur terre.

 

Ainsi vint la bonne nouvelle pour ceux dont la connaissance de Son retour était précieusement gravée au fond de leur cœur depuis Patmos. Cette bonne nouvelle qui rafraîchit toutes les âmes pures et sincères qui n’ont pas encore oublié l’engagement qu’ils avaient pris autrefois en acceptant de participer à cette œuvre rédemptrice de tout le genre humain par le Saint Graal, Le Saint Esprit, la Volonté de Dieux Elle même.

 

Mais comme par le passé, les « hosannas » qui se transformeront plus tard en « crucifions-le » ne s’arrêterons pas avant que la terre ne redevienne ce point extrême du bas vers le Haut où les actes qui semblables à des prières de glorification retentiront dans la création entière en accomplissement de la Sainte Parole annonciatrice de « Que La Lumière Soit » car les hommes seront enfin dans la Lumière, même ici-bas.

 

Comme par le passé, et à nouveau les crachats ne cesseront pas. La preuve en est que tous ceux qui prennent part pour annoncer la bonne nouvelle se font et feront insulter par ceux-là mêmes qui doivent supplier que la Parole leur soit donnée, comme une exigence envers la Volonté de Dieu.

 

Les hommes réclament tout, que tout leur soit fait selon leur volonté et maintenant, Licorne (la Chargée de la Mission de diffusion des Enseignements de la Lumière pour le dernier secours de l’humanité) n’est-elle pas insultée ou raillée ? Son seul crime est de soutenir ceux qui veulent être sauvés et qui ont besoin de l’aide de la Lumière et de Ses serviteurs.

 

Certains sont traités d’escrocs par ceux-là mêmes par qui une nouvelle voie s’ouvre à travers la Parole authentique inaltérée qui se présente à eux pour la dernière fois. Il en est de même de ces textes que je qualifie de précieux, et leur seul crime est d’avoir montré du doigt le chemin de la liberté et de la délivrance.

 

Par notre faute et notre obstination, la Lumière a dû prendre des voies secondaires et différentes pour nous porter secours. La Vérité est que même si le Fils de Dieu et Le Fils de l’Homme se présentaient devant ces hommes qui prétendent vouloir Les servir, la même cause produirait les même effets. Car il ne suffit pas de dire que je sers Dieu, je sers Jésus, je sers Imanuel, cela ne suffit pas. Pour servir la Lumière, il faut être vraiment comment des enfants, il faut que tout l’ancien disparaisse.

 

Mais malheureusement aujourd’hui sur cette terre y a t-il vraiment un seul homme qui puisse encore se lever et dire : oui je sers Dieu en tout ce que je fais. Et s’il faut être honnête avec soi-même, pas un seul.

 

Il faut vraiment des grâces particulières puisque beaucoup seront épargnés par Amour, et que nous devrons apprendre durant le Règne de Dieu sur terre, et là plus aucune excuse ne sera permise et seule, régnera La Volonté de Dieu ici sur Terre.

 

Mais rassurez-vous, cela ne se passe plus ou ne se passera pas comme avant avec cette Présence qui chemine sur terre.

 

Que ceux qui ont les yeux voient. Que ceux qui ont les oreilles entendent. Tout et absolument tout, sera nouveau pour le Règne de Mille Ans. Rien de mal, rien de mauvais ne pourra subsister durant le Règne de Dieu sur terre.

 

Que ceux qui rêvent et se leurrent continuent leur sommeil profond. Le réveil sera très pénible comme nous le dit le Seigneur dans Son Message. Et  ils seront bien amers les fruits du retour de nos actes que nous devrons consommer.

 

A ceux qui ont le coeur encore ouvert aux annonces de la Lumière. A ceux-là, malgré les souffrances qui nous frappent tous aujourd’hui, nous pouvons dire : essuyez vos larmes, pansez vos cœurs, continuez votre chemin de rétablissement de l’alliance, l’alliance avec Dieu, en purifiant nos enveloppes grâce à la Parole.

 

Ne soyez plus triste ou en colère de ce qui peut vous atteindre ou êtres agité par ces bandes d’inconscients et de ce que vous pouvez vivre ou écouter car le tournant final est juste là, tout près de nous. Préparez-vous dans cette imperturbable sérénité malgré les coups de vents et la pression de la Lumière qui se fait grande. Car le chemin de purification ne doit point s’arrêter même si, pluie, neige et tonnerre nous submergent, que les feux de paille qui viennent et qui vont ne perturbent aucunement cette confiance.

 

Joyeuses Pâques et comme le Seigneur disait il a seulement quelques petites dizaines années : « que Pâques naisse en vous ».

 

Une contribution de Monsieur Nzigou

 

 

 

No Comments »