23 août : Journée Internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition

*************************************************

 

« La Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition est célébrée le 23 août de chaque année. C’est dans la nuit du 22 au 23 août 1791 qu’a commencé à Saint-Domingue (aujourd’hui Haïti et République dominicaine) l’insurrection qui devait jouer un rôle déterminant dans l’abolition de la traite négrière transatlantique. La Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition vise à inscrire la tragédie de la traite dans la mémoire de tous les peuples. »

 

On s’est beaucoup appesanti sur l’esclavage. On lui a trouvé plusieurs causes. Pourtant, la véritable cause reste encore inconnue. Car on n’est pas parti de la bonne question. Il fallait tout simplement poser cette question : Qu’est-ce qui peut étouffer toute once d’humanité en un être humain pour qu’il réduise son prochain à l’état d’esclave ? On aurait alors trouvé qu’à travers l’esclavage c’est encore l’intellect qui montre l’une de ses vilénies.

Tant que l’humanité restera l’esclave de son intellect, le véritable esclavage se perpétuera sur terre. Car le véritable esclavage pour un esprit humain c’est de laisser son intellect

assujettir,

asservir,

bâillonner,

commander,

comprimer,

domestiquer,

dominer,

dompter,

discipliner,

enchaîner,

enserrer,

écraser,

étouffer,

museler

et opprimer son esprit. Alors que les chaînes d’un esclave tombent à sa mort, celles de l’esclave de l’intellect triomphent de la mort. Ces chaînes plus fortes que la mort peuvent le lier à la terre pendant des millénaires. Et cet esclavage de l’esprit conduit vers la damnation éternelle, lorsque l’heure du Jugement dernier qui sonne l’heure du retour au bercail trouve l’esprit humain encore accroché à la matière. Or, cette heure de la décision finale vient de sonner avec le Retour du Seigneur sur terre. En effet, pour achever le Jugement dernier et instaurer le début du Règne de Mille Ans, le Fils de l’Homme chemine sur terre.

 

Et qui peut nous délivrer de l’esclavage de cette ‘’bête’’ bête qu’est l’intellect si ce n’est la Lumière, le Fils de la Lumière, la Sainte Volonté de la Lumière ?

 

La traite négrière a certes été abolie, mais la traite spirituelle de l’humanité sous le joug de l’intellect dominateur demeure encore. En chacun de nous, l’intellect qui s’est dressé contre la Véritable Volonté de DIEU cherche à maintenir sa domination. C’est un combat entre la tête et le cœur, entre la raison et l’intuition, entre l’idéalisme et le réalisme.

 

Mais, aujourd’hui, chemine sur terre

le Libérateur,

l’Affranchisseur,

le Défenseur,

l’Emancipateur,

le Rédempteur,

le Sauveur.

 

Mais comment libérer un esclave qui idolâtre ses chaînes ? Chaque fois qu’un Fils de DIEU est venu nous libérer de l’esclavage de l’intellect, sous l’influence des pharisiens nous l’avons

vilipendé,

accusé,

attaqué,

bafoué,

conspué,

critiqué,

déconsidéré,

dénigré,

diffamé,

discrédité,

flagellé,

hué,

injurié,

insulté,

lapidé,

malmené,

maltraité,

raillé,

traîné dans la boue

et voué aux gémonies.

 

Cependant malgré tout, oui malgré

nos trahisons

nos baisers de Judas,

nos bassesses,

nos défections,

nos délaissements,

nos délations,

nos déloyautés,

nos démissions,

nos désertions,

nos duperies,

nos duplicités,

nos félonies,

nos forfaits,

nos forfaitures,

nos fourberies,

nos hypocrisies,

nos inconstances,

nos infidélités,

nos lâchages,

nos lâchetés,

nos manquements,

nos parjures,

nos perfidies,

nos prévarications,

nos reniements,

nos scélératesses,

nos traîtrises

et nos tromperies, le Fils de l’Homme est revenu mettre fin à la traite de l’esprit humain par l’intellect dominateur, cet intellect déformé, dépravé qui s’est dressé tel un serpent venimeux devant la Loi du mouvement. Mais aujourd’hui, à travers le Secours de la Lumière, le Cobra Royal vient le terrasser, vient anéantir ce serpent venimeux de l’intellect déformé.

 

La véritable liberté est la liberté de l’esprit délivré de l’influence de l’intellect. Nul ne peut servir deux maîtres à la fois est-il dit. Mais « seul celui qui s’insère dans le Cercle Parfait du mouvement de la Création devient un être utilisable au service de la Lumière. Il n’est d’autre chemin pour servir votre Seigneur et Roi, si nous voulons Lui appartenir à tout jamais. »

 

Abidjan, le dimanche 26 août 2012.

 

Leave a Reply

*