Question : Faut-il s’isoler du monde pour se parfaire ?

………………………………………. 

L’isolement du monde n’est pas signe de sainteté, et encore moins de bravoure. L’isolement est fuite de la lutte sur la voie de la perfection. Il est vrai que parler des taureaux ce n’est comme être dans l’arène. Au lieu de prendre le taureau par les cornes, celui qui renonce au monde en s’isolant dans ‘’sa tour d’ivoire’’ se rend coupable 

de capitulation,

de démission,

de désertion,

de fléchissement,

d’abandon,

d’abdication,

de dérobade,

de faiblesse,

de fléchissement,

de lâchage,

de lâcheté,

de mollesse,

de renonciation,

de pusillanimité 

et de veulerie.

 

Faut-il s’isoler du monde pour se parfaire ?

Non, jamais. « Car, c’est justement en passant par l’expérience vécue que l’être prend réellement conscience de ce qu’il est en bien ou en mal, et que c’est de cette façon qu’il peut comprendre l’application des Lois de la Création.

 

Et ce n’est pas en étant recroquevillé sur soi, ou en évitant les expériences vécues, en se frottant aux autres, que l’on peut saisir la compréhension du chemin des Lois.

 

Car c’est la compréhension du chemin des Lois qui permet de s’y insérer ensuite sincèrement et joyeusement, car il y a reconnaissance des Lois de la Lumière, qui sont décrites dans la Sainte Parole du SEIGNEUR.

 

Et pour se purifier de ce qui est faux en soi, et qui ne vibre pas avec la Lumière, il faut pour cela nourrir ce qui est beau en soi, nourrir ces vertus qui sont les chemins de la Lumière, afin que ce soit le beau en soi qui prenne de la force et de ce fait toute la place, et ainsi nettoyer du même coup ce qui est laid en soi.

 

Ce n’est pas en se regardant le nombril que l’on peut redresser et éliminer ce qui est faux en soi, car cela amène à ne plus avancer et même à reculer. Et cela montre un refus de voir avec sincérité ce qui n’est pas dans la Lumière en soi, et cela montre aussi une non-acceptation des Lois de la Lumière, car on ne veut pas s’insérer dans leur mouvement. »

 

Paroles de la Lumière

 

Leave a Reply

*