Humanité

Pauvre humanité !
Ceux à qui tu ouvres chaque fois les bras
sont toujours ceux qui te conduisent
à la ruine,
au chaos,
à la débâcle 
et au désespoir. 
  
Ils balafrent ton doux visage 
et déchiquettent ton pauvre cœur.
   
Est-il besoin de citer tous ces leaders,
ces petits pères du peuple,
ces grands timoniers,
ces pères de la nation,
ces Duces,
ces führers,
ces révolutionnaires,
ces Napoléon,
ces Robespierre,
ces Caïphe ?
Toujours et partout, tu t’es toujours fait berner.
Aujourd’hui encore, nombreux sont les peuples qui souffrent sous le joug de ceux qu’ils ont porté à leur tête. Les jolis projets de société n’étaient que des paroles en l’air. 
    
Pauvre humanité !
   
Tu as toujours assassiné tous ceux que l’Amour du Père t’a envoyé pour ton bonheur véritable.
   
Tu as crucifié Jésus le Fils de DIEU.
  
Tu as assassiné Abdruschin-Parsifal-Imanuel le Fils de l’Homme.
Et aujourd’hui, tu te trouves
à un tournant de ton chemin douloureux,
à un virage de ta pénible marche,
à un croisement de ton triste périple.
   

Heureuse Humanité !

Humanité bienheureuse !

Humanité privilégiée !

Humanité comblée !

Humanité exaucée !

Humanité favorisée !

Humanité fortunée !

Humanité chanceuse !

Ton Seigneur et Roi Abdruschin 

Est de nouveau sur terre

pour te conduire vers la Terre Nouvelle,

car sonne le glas de la vieille époque de la suprématie de l’intellect,

annonçant l’arrivée d’une ère nouvelle.

Mais toi arriveras tu à faire mentir l’adage qui dit : « jamais deux sans trois » ?
Car deux fois tu as assassiné le Fils de l’homme.
   
Aujourd’hui, tu es en face de ton jugement,
tu en en plein dans le jugement,
mais tu n’es pas encore condamné.
  
Ce jugement peut être pour toi
rédemption et élévation,
et tout dépend de toi, de ton vouloir, de ton aspiration.
Certains oiseaux de mauvais augure prétendent que tu es :
un criminel endurci,
un assassin indécrottable,
un brigand inguérissable,
un truand irrécupérable,
un gredin inamendable….
Peut-être que parviendras tu
pour une première fois
à faire mentir leur triste prédiction,
à contrarier leur sombre pronostic,
à contrecarrer leur funeste présage et
à réfuter leur sinistre conjecture.
Puisses-tu trouver sur ce blog quelques orientations pour te pousser à accueillir des deux mains les Enseignements de la Lumière pour le dernier secours de l’humanité que reçoit actuellement un Canal sur terre.
Ces Enseignements de la Lumière pour le dernier secours de l’humanité qui t’aideront à accomplir ta mission réelle : devenir serviteur du Seigneur et Roi afin que s’élève ici bas le Royaume de Dieu et que s’ancre le Règne de Mille Ans.
     
Bienvenue à toutes et à tous.
07/12/2010 

Comments

  1. koffi Georges said:

    Bonjour Monsieur Soualiho14,

    Vous avancez que le Seigneur a été assassiné ce qui n’est pas conforme à la version officielle de sa mort. Je veux savoir pourquoi vous insistez tant sur cette expression  » assassinat du Seigneur ?  » Merci.

  2. Koné Soualiho said:

    Bonjour Monsieur Koffi Georges,

    Du point de vue spirituel, qui est le seul point de vue qui compte en réalité, le SEIGNEUR a bel et bien été assassiné.

    Maintenant, que faut-il entendre par assassinat sur le plan spirituel ?

    Je vous inviterai à relire les extraits suivants des Commandements :

     » Le Cinquième Commandement
    Tu ne dois pas tuer!
    Frappe-toi donc la poitrine, ô, être humain, et vante-toi bien haut de ne pas être un meurtrier! Car tuer, c’est assassiner et d’après ta conviction, tu n’as jamais transgressé ce Commandement du Seigneur. Fièrement, tu peux te présenter devant Lui et sans crainte ni angoisse tu peux attendre, rempli d’espoir, que cette page du livre de ta vie soit ouverte.

    As-tu parfois réfléchi qu’il y a aussi pour toi une façon de provoquer la mort et, que provoquer est équivalent à tuer?

    Il n’y a aucune différence. C’est toi qui la fais dans ta manière de t’exprimer, dans ton langage; car le commandement ne dit pas unilatéralement: tu ne dois pas tuer aucune vie terrestre de matière dense! Mais il parle en embrassant tout et résume brièvement: tu ne dois pas tuer!…… »

     » Le Huitième Commandement
    Tu ne dois pas porter de faux témoignage contre ton prochain!
    Si tu agresses et frappes un de tes semblables, de telle sorte qu’il en porte des blessures et en plus, si peut-être tu le voles, tu sais que tu lui as nui et que tu es passible de la punition terrestre. Tu ne penses pas qu’en même temps, tu es aussi pris simultanément dans les fils de la fonction de réciprocité, qui n’est soumise à aucun acte arbitraire, mais se déclenche d’une manière juste jusque dans les plus petits mouvements de l’âme, auxquels tu ne fais pas du tout attention et pour lesquels tu ne ressens de façon générale aucune intuition. Cette fonction de réciprocité n’a aucun rapport avec la punition terrestre; elle agit pour son compte, en toute indépendance et en silence, mais d’une façon tellement inévitable pour l’esprit humain qu’il ne peut trouver aucun endroit dans toute la Création qui puisse le protéger et le cacher.

    Si vous entendez parler de la brutalité d’un tel acte d’agression et de blessure violente, vous êtes indignés. Si des êtres humains qui vous sont proches, en souffrent, vous êtes même horrifiés et épouvantés! Pourtant, cela vous trouble peu si un être humain absent est présenté par-ci par-là sous un mauvais aspect par des paroles adroitement malveillantes et aussi par des gestes très expressifs qui laissent supposer encore davantage que bien des discours.

    Cependant, retenez bien ceci: une agression physique est beaucoup plus facilement réparable qu’une agression contre l’âme qui souffre de tout ce qui peut troubler sa réputation.

Leave a Reply

*